La renaissance touristique de Cuba


2016 sera sans doute une année exceptionnelle pour Cuba, l’île de 109 884 km² est depuis près d’un an l’endroit le plus couru de la planète. Le pape François, Barak Obama, les Rolling Stones et début mai le défilé Chanel haut en couleurs…, les grands de ce monde viennent assister à la renaissance de Cuba, resté sous cloche depuis 55 ans pour cause d’embargo et de régime sec.

Le plein partout

De la Havane à Trinidad en passant par Santa Clara, Santiago ou Varadero, les hôtels affiches désormais complets, ouvrant un nouveau marché légalisé de ‘casa particular’ permettant au voyageur de vivre une expérience encore plus authentique.

Un cocktail exotique unique au monde

L’île qui reçu la visite de Christophe Colomb le 27 octobre 1492, donnant à l’Espagne une nouvelle colonie, possède une histoire aussi chargée que les cocktails de la Floridita servis à Ernest Hemingway.

Décimée par les épidémies, les guerres et le travail forcé, la population amérindienne (taïno) à l’origine de l’île a laissé peu à peu place à une main-d’œuvre d’esclaves venue d’Afrique. Arrivés à Cuba en 1513, les premiers ouvriers du continent africain travaillaient dans les plantations de tabac puis de sucre et de café. Si la traite négrière ne cessa qu’à la fin du 19e siècle, époque à laquelle les Noirs dépassaient en nombre les Blancs, les premiers soulèvements d’esclaves ont débuté dès 1763 unissant pour la même cause, les africains aux amérindiens.

Puis le temps a fait son œuvre donnant avec les métissages espagnoles, français et anglais un cocktail exotique unique au monde. C’est ce mélange de culture, baignant dans les effluves de cigares et de rhum, saupoudré de musique (notamment la fameuse salsa) à nul autre pareil qui attire plus de 3 millions de touristes par an, soit les mêmes proportions qu’à la grande époque des années 50 où Cuba était le rendez-vous incontournable.

Un Patrimoine exceptionnel

De l’influence espagnole les cubains n’ont longtemps voulu garder que la langue, mais aujourd’hui ils redécouvrent avec plaisir leur patrimoine colonial en le restaurant dans les règles de l’art. Palais richement décorés d’influence baroque, façades multicolores, patios luxuriants… l’immersion dans le cœur historique de la Havane commence sur la Place d’armes, le plus ancien lieu de rencontre de la ville où des calèches attendent le visiteur.

La Place de la Révolution est, selon les guides locaux, un incontournable avec le portrait géant du Che sur la façade du ministère de l’intérieur. Passé la visite du Capitole et du grand théâtre, c’est sur le malecôn, avant le coucher du soleil, qu’il faut se rendre pour sentir les vibrations et l’âme de la ville.
Long de plus de 6 km, l’endroit donne tous les soirs rendez-vous aux amoureux, bercés par la douce musique de la mer et le scintillement des étoiles se reflétant dans leurs yeux. Les belles et rutilantes américaines des années 50 donnent, elles aussi, à Cuba une image de carte postale unique au monde.

Il n’y a pas de chiffres officiels concernant le parc automobile cubain, mais les spécialistes s’accordent à donner le chiffre de 60.000 exemplaires sillonnant l’île. 7 sites cubains sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO auquel on pourrait aisément rajouter les nuits cubaines.

D’excellents musiciens de grandes renommées, n’ayant pu faire carrière ailleurs animent pour quelques pesos, les soirées des grands hôtels, des places et des cafés, à l’instar du légendaire Havana Club ou Tropicana. Toutes ces ambiances emportent le voyageur au cœur même de l’âme cubaine, le rythme !

A quelques encablures de la Riviera Maya (Mexique) et de La Floride (Etats-Unis), la patrie du Mojito et du cuba libre vit actuellement sa nouvelle révolution : Le tourisme.

Si les palais rénovés, les cigares à gogo et les vielles américaines sont autant d’arguments pour découvrir ce petit paradis, il est à espérer que les autorités cubaines sauront, comme les cocktails, trouver le bon dosage entre tourisme de masse et authenticité.

Robert Kassous

Notre Carnet d’adresse à Cuba

La Floridiana: L’une des meilleures adresses de la Havane, dans un décor de palais rénové.
Address: Obispo No. 252 esq. Cuba, Havana City.
Tel (537) 8624127

Paladar Café Laurent : Restaurant privé de très bonne qualité sur une terrasse, excellent service, très bonne carte.
Calle 257 | 19 y 21 Vedado, La Havane 10400
+53 7 8312090
https://www.facebook.com/RestaurantePaladarCafeLaurentHabana#_=_

Hôtels

Meliá Marina Varadero :  Hôtel de grande capacité spécialisé dans le All inclusive, de très nombreuses possibilités d’activités à partir de l’hôtel.

Autopista del Sur y Final, Punta Hicacos, Varadero 42200, Cuba
Tél :+53 45 667330
Hôtel Occidental Miramar ****

L’hôtel a un peu vieillit mais reste de bon standing avec une immense piscine, un très bon service. Un orchestre différent vient, chaque soir, créer une ambiance ‘So Cubaine’.

Playa, Havana, Cuba
Tél :+53 7 2043584

Shopping

La meilleure rue est sans conteste la calle Obispo, c’est ici que s’alignent une multitude d’échoppes de toutes sortes.

Tours Opérateurs

www.cubacolortravel.com
www.havanatour.fr
www.vacancestransat.fr

Les Compagnies aeriennes

www.cubana.cu
www.airFrance.fr





    2 commentaires pour “La renaissance touristique de Cuba

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi le torchon brule entre Airbus et Qatar Airways

Pourquoi le torchon brule entre Airbus et Qatar Airways

1279 vues
24 janvier 2022 0

Alors que Qatar Airways vient d’entamer une procédure judiciaire contre Airbus devant la Haute...

Tourisme aux USA : le 5G terreur des compagnies aériennes

Tourisme aux USA : le 5G terreur des compagnies aériennes

1469 vues
21 janvier 2022 0

Mercredi dernier, le déploiement de la téléphonie 5G aux États-Unis a commencé avec les...

Selon l’OMT, le tourisme a légèrement progressé en 2021

Selon l’OMT, le tourisme a légèrement progressé en 2021

1499 vues
20 janvier 2022 0

D’après la dernière étude de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT), le tourisme mondial a...