Quelles sont les destinations favorites pour le tourisme Gay ?


Avant de donner de bonnes nouvelles sur le tourisme gay, il faut savoir qu’il y a encore 72 pays et territoires qui continuent de criminaliser les relations entre personnes du même sexe. Selon un rapport annuel de l’Association Internationale des lesbiennes, gays, bisexuels, trans et intersexuels (ILGA), l’homosexualité peut entraîner la peine de mort et des dizaines d’autres, les actes homosexuels peuvent entraîner une peine de prison.

Les gays prennent des risques dans ces pays

En Iran, au Soudan, en Arabie saoudite et au Yémen, l’homosexualité est toujours punie de mort, selon la charia. Le même châtiment s’applique dans certaines parties de la Somalie et du nord du Nigéria.

Le Pakistan, l’Afghanistan, les Émirats arabes unis, le Qatar et la Mauritanie, condamnent également à la peine de mort les LGBT, cependant rien ne semble indiquer que la peine de mort ait été réellement appliquée. En Tunisie, la Révolution de 2011 n’a rien changé aux droits des personnes LGBT. Des pays comme l’Egypte, où les relations homosexuelles sont techniquement légales, les gays risquent la condamnation pour des raisons de moralité. La liste est malheureusement bien plus longue.

Le classement des pays tolérants pour les LGBT

Le guide de vacances gay « Spartacus » a réalisé son enquête et livre les résultats sur le tourisme gay :

1. Canada, Portugal, Suède;
2. Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Islande, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Royaume-Uni;
3. France, Gibraltar, Groenland, Irlande, Suisse, Uruguay;
4. Allemagne, Colombie, Polynésie française, Israël, Nouvelle-Calédonie;
5. Afrique du Sud: Andorre, Argentine, Australie, Guadeloupe, Martinique, Slovénie.
6. République tchèque, Estonie, Guam, Porto Rico;
7. Liechtenstein, Slovaquie;
8. Bolivie, Équateur, Italie;
9. Mozambique, Népal, Taïwan;
10. Bermudes, Bosnie-Herzégovine, Chili, Costa Rica, Croatie, Cuba, Macao, Seychelles, Thaïlande, États-Unis

On a bien sûr le droit de contester ce classement mais globalement, il semble cohérent.

Il faut signaler que la France a une législation très favorable pour les gays et lesbiennes. Cependant le tourisme semble ignorer cette communauté et particulièrement les hôteliers ou les salons du tourisme (IFTM par exemple).

A l’inverse, le tourisme espagnol veut développer officiellement le tourisme gay et LGBT.

Le Portugal a fait un bond en avant

Dans son guide 2019, le Portugal est passé de la 27ème à la 1ère place du classement, grâce aux initiatives prises dans le pays contre les crimes de haine et aux améliorations de la législation en matière de protection des personnes trans et intersexuelles, précise le guide allemand Spartacus.

L’Inde a fait d’énormes efforts

L’Inde est une autre étoile montante du classement cette année. Elle est passée de la 104e à la 57e place après avoir décriminalisé l’homosexualité. Trinité-et-Tobago et l’Angola ont également dépénalisé l’homosexualité l’an dernier.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Cathay Pacific passe clairement dans le rouge

Cathay Pacific passe clairement dans le rouge


23 octobre 2020 0

La compagnie aérienne Cathay Pacific Airways de Hong Kong va supprimer environ 6 000...

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme


22 octobre 2020 0

Déjà plus d’un million de morts dans le monde dont plus de 30 000...

Les multiples vies d’ Alitalia : grandeur et décadence d’un Capocannoniere

Les multiples vies d’ Alitalia : grandeur et décadence d’un Capocannoniere


21 octobre 2020 1

L’histoire de cette compagnie est pour le moins compliquée. Il faudrait la plume d’un...