Quark Expeditions : des vacances venues du froid


Depuis 1991, Quark Expeditions s’est spécialisé dans les expéditions tourisme dans l’Arctique et l’Antarctique, dans les navires à coque renforcée par la glace ou dans les brise-glace. La compagnie a connu plusieurs propriétaires et aurait pu perdre le nord …

Quark Expediations va avoir bientôt 30 ans

Quark Expeditions, c’est d’abord une belle histoire. C’est en 1991 que Lars Wikander et Mike McDowell, fondèrent Quark Expeditions. Ils se sont vite spécialisés dans les croisières d’expédition dans l’Arctique et l’Antarctique à l’aide de brise-glace russes disponibles suite à l’effondrement de l’URSS.

Quark Expediations aura failli perdre le nord avec ses multiples propriétaires

En 1998, Lars Wikander est devenu le propriétaire majoritaire de la société. En 2007, Quark Expeditions a été vendu au voyagiste britannique First Choice. Quand ce dernier a été racheté par TUI, Quark Expeditions s’est retrouvé dans une filiale qui s’appelle Travelopia.

En 2017, TUI a revendu Travelopia à une société d’investissements. Il s’agit de l’américain KKR (Kohlberg Kravis Roberts & Co LP). La société aura donc connu plusieurs propriétaires ! Quark Expeditions a son siège à Seattle et est présidé par Andrew White (un néozélandais…).

Travelopia : plus de 50 marques allant du TO à la location de yachts

Travelopia est un pionnier du secteur des voyages spécialisés, avec un portefeuille de plus de 50 marques gérées de manière indépendante, dont la plupart sont des leaders dans leur secteur. Aventures à la voile, safaris, circuits sportifs, expéditions dans l’Arctique. Il y en a pour tous les goûts. Travelopia compte 53 marques dans son portefeuille Ses marques comprennent comme The Moorings, un des leaders mondiaux de la location de yachts et Quark Expediations.

Quark Expeditions : de petits navires et un brise-glace

La compagnie dispose pour le moment de six navires. On y trouve « l’Ocean Endeavour » Le plus grand navire de Quark, avec 199 passagers. C’est le seul navire en Antarctique à être axé sur la santé et le bien-être.

Le « Kapitan Khlebnikov » qui après avoir passé ces dernières années comme navire de recherche, le brise-glace russe est revenu au service passagers à l’été 2016. « L’Ocean Diamond » qui est l’un des plus gros navires de la flotte de Quark, transportant 189 passagers entre Ushuaia et l’Antarctique. « 50 Years of Victory », un ancien navire scientifique russe, offre l’aventure ultime
du pôle Nord avec des bateaux Zodiac, un hélicoptère et une montgolfière.

« L’Ocean Nova » peut transporter 78 passagers qui dînent ensemble dans une salle à manger ouverte et se rassemblent dans l’auditorium pour des conférences données par le personnel de l’expédition. Et enfin le « World Explorer ». C’est un navire d’expédition qui a été lancé cet hiver. Il peut transporter 176 passagers. Le navire est composé de suites, avec un salon
d’observation en forme de dôme en verre.

Quark veut fait la chasse aux clients francophones

Le succès des croisières Ponant doit inciter la petite compagnie à tenter d’attirer des clients francophones. Sur 12 départs, Quark va assurer la présence d’au moins un accompagnateur francophone. Un atout pour ne pas être perdu.

A bord, avant l’embarquement, une lettre de bienvenue et d’information en français ainsi qu’un programme journalier sera remis à chaque passager.

Durant les temps de navigation en mer, au moins une conférence en français est proposée sur un sujet en relation avec la destination visitée et, à terre, un accompagnateur français sera présent sur chaque sortie.

Quelques mots sur l’environnement

Quark Expeditions est l’un des 22 opérateurs de croisière fondateurs du programme pilote de recyclage « SeaGreen ». Au cours de la première moitié de la saison antarctique 2019 uniquement, Quark Expeditions aurait recyclé 270 mètres cubes de plastique, de papier et de verre dans le cadre de l’initiative SeaGreen.

Quark participe à « Polar Promise ». C’est un cadre stratégique global axé sur les principaux impacts de la visite des régions polaires. Le cadre est divisé en quatre domaines d’intervention : Intégration des objectifs de « développement durable » dans la stratégie commerciale et les incitations en faveur du personnel de Quark. « Mesurer et rendre compte » de la stratégie. Aider la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise à « adopter des pratiques et des politiques durables ». Et le leadership continu et les membres actifs de l’Association des opérateurs de croisières des expéditions dans l’Arctique (AECO) et de l’Association internationale des organisateurs de voyages dans l’Antarctique (IAATO).

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous !

Bonnes vacances à tous !

1633 vues
15 juillet 2019 0

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

2340 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

2136 vues
11 juillet 2019 0

Selon les professionnels de la distribution des voyages, notamment sur internet, les réservations traitées...