Procès en Chine du crash de la Malaysia il y a dix ans


Un tribunal de Pékin a commencé hier lundi 27 novembre à entendre des demandes d’indemnisation déposées par les familles de dizaines de Chinois décédés à bord d’un vol de Malaysia Airlines disparu il y a déjà près de 10 ans.

L’avion MH370 a disparu le 8 mars 2014, transportant 239 personnes – pour la plupart originaires de Chine – alors qu’il se rendait de Kuala Lumpur à Pékin. Plus de 40 familles ont intenté des poursuites contre Malaysia Airlines , le constructeur aéronautique Boeing, le motoriste Rolls Royce et le groupe d’assurance Allianz, a indiqué la chaîne de télévision publique CCTV.

Les demandes contentieuses des familles se concentrent sur l’indemnisation et la recherche de la vérité sur la disparition du vol, selon Zhang Qihuai, un avocat chinois.

On ne sait pas exactement quelle est la compétence du tribunal chinois pour faire valoir les demandes d’indemnisation contre les défendeurs.

Le ministère malaisien des Transports et Malaysia Airlines ont tous deux refusé de commenter les audiences.

Presque aucune trace de l’avion n’a été trouvée dans une zone de recherche de 120 000 kilomètres carrés dans l’océan Indien, seuls quelques débris ont été ramassés.

L’opération dirigée par l’Australie, la plus importante de l’histoire de l’aviation, a été suspendue en janvier 2017.

Malgré les températures glaciales à Pékin, plusieurs proches de personnes disparues, emmitouflés dans des manteaux d’hiver, ont tenu à discuter avec les journalistes.

Chaque famille a demandé une indemnisation civile comprise entre 10 millions de yuans (1,4 million de dollars) et 80 millions de yuans, ainsi que des dommages moraux compris entre 30 et 40 millions de yuans, a rapporté CCTV.

La chaîne a ajouté que les familles de plus de 110 autres passagers ont déjà conclu un accord avec les accusés et ont reçu entre 2,5 millions et 3 millions de yuans.

L’audience n’a pas été répertoriée sur le site Internet public du tribunal, mais Jiang a écrit ce mois-ci sur les réseaux sociaux que les audiences du tribunal se poursuivraient jusqu’à la mi-décembre.

La disparition de l’avion a longtemps fait l’objet d’une multitude de théories – allant des plus crédibles aux plus farfelues -, notamment celle selon laquelle le pilote vétéran Zaharie Ahmad Shah serait devenu un voyou.

En 2016, des responsables malaisiens ont révélé que le pilote avait tracé un chemin au-dessus de l’océan Indien sur un simulateur de vol domestique, mais ont souligné que cela ne prouvait pas qu’il avait délibérément écrasé l’avion.

Un rapport final sur la tragédie publié en 2018 a souligné des défaillances du contrôle aérien et indiqué que la trajectoire de l’avion avait été modifiée manuellement.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Delta se joue de l’éclipse ? Mon œil

Delta se joue de l’éclipse ? Mon œil

2189 vues
28 février 2024 0

Le 8 avril prochain aura lieu l’une des très rares éclipses solaires totales et...

Pourquoi United Airlines veut maintenant changer ses Boeing contre des Airbus

Pourquoi United Airlines veut maintenant changer ses Boeing contre des Airbus

5264 vues
27 février 2024 0

Il semblerait que United, l’une des trois grandes compagnies aériennes américaines, et Airbus soient...

Comment Delta assoit encore mieux sa position

Comment Delta assoit encore mieux sa position

2076 vues
26 février 2024 0

Delta Air Lines modernise les cabines de plusieurs Boeing 737-800 et ajoute des cabines...