Pourquoi Trump fait fuir Marriott de Cuba


La chaîne hôtelière Marriott a annoncé ce lundi qu’elle cesserait ses activités à Cuba après que le gouvernement de Donald Trump ai refusé de renouveler sa licence pour travailler dans la Grande Isla des Caraïbes.

« Nous pouvons confirmer qu’à partir de ce mardi, Marriott n’exploitera plus le Four Points by Sheraton de La Havane« , a déclaré Efe Kerstin Salchl, directeur de la communication de l’hôtel pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Le Four Points by Sheraton était la seule présence hôtelière des États-Unis à Cuba, fruit de la politique de rapprochement menée par l’ancien président américain Barak Obama.

Marriott avait déjà annoncé en juin la décision de l’administration Trump de ne pas renouveler sa licence d’exploitation à Cuba, mais il avait jusqu’au 31 août pour mettre fin à ses activités dans le pays des Caraïbes.

La chaîne hôtelière américaine avait prévu de reprendre la direction de l’hôtel Inglaterra, avec 83 chambres et situé dans le centre du Paseo del Prado à La Havane, mais au final l’opération n’a pas pu être finalisée en raison de l’opposition de Donald Trump au projet. Marriott était présent sur le marché hôtelier cubain depuis 2016.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Nouveau record de covid en Inde, tandis que les touristes hindous envahissent le Gange

Nouveau record de covid en Inde, tandis que les touristes hindous envahissent le Gange

0 View
14 avril 2021 0

Les nouvelles infections à la Covid-19 en Inde viennent d’atteindre un nouveau record aujourd’hui...

Reprise des voyages : le futur grand rôle des aéroports

Reprise des voyages : le futur grand rôle des aéroports

1419 vues
13 avril 2021 1

Une fois sortis du marasme actuel, les grands transporteurs se verront confrontés à de...

Que pourrait-être demain dans le tourisme ?

Que pourrait-être demain dans le tourisme ?

1646 vues
12 avril 2021 0

Un excellent article de Chantal Neault paru dans le Réseau de veille en tourisme...