Pourquoi les japonais fustigent les touristes sans masques


Certains Japonais craignent que les touristes sans masque ne déclenchent une nouvelle vague d’infections, tandis que d’autres soutiennent que le Japon devrait rattraper le reste du monde et abandonner complètement les masques. Une polémique qui divise le pays.

Avec les frontières enfin ouvertes , les étrangers qui arrivent au Japon remarquent que certaines choses ici sont différentes. Manger au restaurant est désormais une bonne affaire, grâce à une inflation relativement faible et à la faiblesse du yen. Des zones autrefois familières aux touristes sont désormais méconnaissables, la faute à un grand boom de la construction. Et le port du masque est encore omniprésent, même à l’extérieur.

Le public japonais préfère toujours se masquer, malgré les pressions accrues du gouvernement pour baisser un peu la garde.

Pour de nombreux visiteurs occidentaux, pour qui les masques sont devenus un cheval de bataille abandonné depuis le début de l’été dernier, cela peut être légèrement désorientant.

N’empêche que le retour des touristes réticents au masque déclenche un débat interne sur le statut jugé aberrant du Japon.

Dès le premier jour, le pays a largement suivi ses propre règles pour juguler la pandémie – évitant les verrouillages, les tests de masse et les différences de vaccins en faveur d’une approche de bon sens à faible technologie.

Et bien qu’il n’ait jamais été ordonné de porter de masque, encourager leur utilisation dans presque toutes les situations sociales, était au cœur de ce plan.

La population connaissait les masques bien avant le Covid-19 : il était considéré comme poli d’en porter un lorsqu’il était malade, tandis que des millions d’autres en portaient pendant la saison du rhume des foins.

Pendant la pandémie, les masques sont devenus une partie si intégrante de la société qu’ils ont été surnommés « kao pantsu », ou sous-vêtements faciaux.

Les attitudes sur les masques faciaux changent

Alors que les étrangers reviennent en masse, certains Japonais craignent que les touristes sans masques contribuent à déclencher une nouvelle vague d’infections.

D’autres soutiennent que le Japon devrait plutôt profiter de l’occasion pour imiter l’abandon des masques par l’Occident, les couvre-visages ne parvenant pas à endiguer une vague record de Covid-19 cet été.

Il y a chez certains le sentiment que le Japon est à la traîne du reste du monde, s’accrochant à des méthodes dépassées que d’autres ont déjà abandonnées.

Les autorités également semblent divisées: le Premier ministre Fumio Kishida, désireux de faire économiser cette dépense aux gens, a suggéré de revoir les directives sur les masques et apparaît désormais plus fréquemment en public sans en porter un.

Son entourage quand à lui serait plus prudent, craignant que la population âgée ne soit frappée par un double coup dur de Covid-19 et de grippe cet hiver.

Un sondage réalisé fin août a révélé que seulement 20 % du public souhaitait copier les autres pays en se débarrassant entièrement des masques.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Encore un record de touristes à Dubaï

Encore un record de touristes à Dubaï

1763 vues
7 février 2023 0

Dubaï a accueilli 14,36 millions de visiteurs internationaux d’une nuit en 2022, soit une...

Tourisme global : l’ Inde se lance dans la course au gigantisme

Tourisme global : l’ Inde se lance dans la course au gigantisme

2197 vues
6 février 2023 0

Pourquoi Air India va acheter 500 nouveaux avions ? l’Inde connaît un boom des...

Très bel éductour en Algérie avec Envie de Maghreb

Très bel éductour en Algérie avec Envie de Maghreb

2958 vues
2 février 2023 0

L’évocation du tourisme en Algérie ne laisse personne indifférent. Depuis des siècles, ce pays...