Pourquoi le tourisme au Sri Lanka pourrait faire beaucoup mieux


L’industrie du tourisme au Sri Lanka commence à souffrir des conséquences d’une crise politique au milieu de la haute saison touristique. Cette incertitude provoque des annulations de la part des touristes et des voyageurs d’affaires. Pourtant, on peut découvrir le pays sans aucun problème. Les TO et les agences réceptives vous le confirmeront.

Les politiques se disputent le pouvoir

Les politiciens sri-lankais ne recherchent que leurs propres intérêts. Cela est valable pour l’ensemble des partis politiques du pays. Mahinda Rajapaksa, ancien premier ministre, est encore respecté par la population car il a mis fin a la guerre avec les insurgés tamouls.

Cependant, ce fut une purge sanguinaire qui a éliminé de nombreux civils innocents. Au pouvoir, il avait installé quasiment toute sa famille pour un pillage en règle.

Il avait obtenu une large aide des chinois qui se sont empressés de faire main basse sur un port en eau profonde et de nombreux terrains. Le président actuel voulait lui redonner le poste de premier ministre.

Mais le Parlement a rejeté cette nomination et un tribunal a confirmé l’empêchement de ce personnage. En attendant de nouvelles élections, les sri-lankais ont beaucoup de difficultés financières car le prix des denrées a beaucoup augmenté. Le pays restent cher par rapport a certains pays de l’Asie du sud-est. C’est dommage.

Le tourisme représente une manne très importante

Le tourisme représenterait environ 5 % de l’économie de l’île de l’océan Indien, évaluée à 87 milliards de dollars. Ces chiffres pourraient être revus a la baisse a cause de la crise politique. Mais cela peut toutefois prendre un certain temps avant que les annulations apparaissent dans les chiffres des arrivées.

Le nombre de touristes a augmenté de 16,8 % en novembre, selon les données officielles, avec une augmentation de 37 % du nombre de visiteurs en Europe, bien que les chiffres provenant de la Chine, du Japon, du Moyen-Orient et de l’Asie du Sud-Est aient tous chuté.

L’année dernière, plus de 2,1 millions de personnes ont visité le Sri Lanka, selon les autorités touristiques.

Un pays qui dispose de ressources naturelles incroyables

Le Sri Lanka a de très belles plages notamment dans l’est et dans le sud-est. Les visites sont innombrables entre la découverte de Kandy et son temple de la Dent de Bouddha, de Nuwara Eliya et ses collines de thés, ses forêts, ses temples.

Nous reviendrons bientôt avec un reportage complet de l’ile. Les habitants vous accueilleront toujours de façon adorable et avec le sourire. Le tourisme n’a pas tant modifié l’attitude de la population vis-à-vis des étrangers.

Selon des professionnels, il y a des annulations

‘’Nous avons des annulations d’environ 20 % dans la région« , a déclaré Chandra Mohotti, directrice du luxueux hôtel Galle Face de Colombo, qui compte environ 200 chambres. « Normalement, notre hôtel serait complet’’. Harith Perera, président de l’Association des voyagistes réceptifs du Sri Lanka, a déclaré qu’il y avait également des annulations constatées dans les entreprises. La haute saison commencent pour les vacanciers d’Europe, une source majeure de touristes, avec l’Inde et la Chine. Celle-ci s’étend généralement de décembre à début Avril.

Il faut rassurer les clients car l’ile est parfaitement calme. N’hésitez pas à réserver via vos TO préférés. Ils sont nombreux à proposer le Sri Lanka.

Serge Fabre





    3 commentaires pour “Pourquoi le tourisme au Sri Lanka pourrait faire beaucoup mieux

    1. Bonjour et merci pour vos commentaires. Je suis actuellement au Sri Lanka. Ma belle famille est srilankaise. Cela fait plus de 40 ans que je pratique ce pays. Je voulais apporter des informations contradictoires. Les pêcheurs sur pilotis sont devenus plus rares mais encore visibles à Negombo. L’exploitation des éléphants n’est pas prête de s’arrêter. On les utilise beaucoup plus dans les forêts que pour supporter les touristes. L’objectif de l’article était d’évoquer des problèmes politiques préjudiciables à la population et au tourisme. Nous n’avons pas abordé les aspects du tourisme responsable dans ce pays car malheureusement trop rare. Le Sri Lanka est aujourd’hui en faillite et ne tient que par les crédits accordés par la Chine. C’est désolant mais c’est le vrai constat. Encore merci de nous lire

    2. Tout à fait d’accord avec le commentaire précédent de Julie. Vous abordez le tourisme responsable en illustrant votre article avec une photo d’éléphants sur-exploités et maltraités par l’activité touristique mais aussi avec une photo des pêcheurs sur pilotis qui n’existent plus au Sri Lanka. J’ai visité le pays l’année dernière pendant un mois entier et ces « fameux » pêcheurs sont des attrape-touristes car ils ne pêchent pas réellement, ils sont seulement là pour les photos, pour lesquelles vous devrez forcément payer…
      Bref bon article mais mauvais choix d’illustrations, pourtant pour un pays si beau et magnifique, diamant vert de l’océan indien, qui mérite d’être découvert.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Roadtrips en Californie : suivez le guide

Roadtrips en Californie : suivez le guide


24 juin 2019 0

Disponible à la vente dès aujourd’hui, « Road Trips en Californie : 50 Aventures Inoubliables »...

Tourisme en Asie : les passionnés présents au « Before PATA France»

Tourisme en Asie : les passionnés présents au « Before PATA France»


19 juin 2019 0

Guillaume Linton, patron d’Asia, a animé avec dynamisme la conférence du 14 Juin au...

Tourisme : que faire quand un parent ou un proche décède à l’étranger ?

Tourisme : que faire quand un parent ou un proche décède à l’étranger ?


18 juin 2019 1

Vous êtes en voyage à l’étranger. Un membre de votre famille ou un proche...