Pourquoi le nombre d’accidents aériens a progressé en 2018 ?


Il n’y a pas une semaine où il n’y a pas un retard plus ou moins important dû à un problème technique aérien. Quant aux accidents, ils ont été en progression en 2018. Que se passe-t-il ?

Une technologie de pointe et davantage de problèmes !

On peut se poser des questions sur ce que produisent les grands constructeurs comme Boeing ou Airbus. La production d’aéronefs n’a jamais été aussi importante. On apprend que les fabricants de moteurs n’arrivent pas à suivre la cadence. Certains doutent que les mécaniciens et les pilotes manquent parfois de formation par rapport aux nouvelles technologies embarquées à bord des avions.
Si le nombre de morts est très bas par rapport au nombre d’avions en circulation ; 2018 aura été marquée par une augmentation des accidents. Quant aux statistiques sur le nombre d’avions cloués sur le
tarmac pour des problèmes techniques … elles ne sont pas publiées !

2018 a été marquée par plusieurs accidents

Selon un cabinet de conseil néerlandais et un groupe de sécurité aérienne, le taux de mortalité sur les avions à réaction commerciaux a augmenté en 2018 après que les compagnies aériennes aient enregistré zéro décès par accident l’année précédente.

La société néerlandaise de conseil en aviation To70 a indiqué qu’il y avait eu plus de 550 morts résultant d’accidents d’avion de passagers en 2018.

Un nombre de morts qui reste cependant faible

To70 a estimé le taux d’accidents mortels pour les vols de passagers commerciaux à 0,36 par million de vols, soit un accident mortel pour 3 millions de vols. Cela représente une hausse par rapport au taux de vol de 0,06 par million en 2017. Il y a eu 13 décès en 2017 dans deux accidents mortels dans le monde, mais tous deux étaient sur un appareil turbopropulseur régional.

2018 est considérée comme bonne dans le milieu aéronautique

Malgré l’augmentation des accidents, 2018 reste la troisième année la plus sûre en termes de nombre d’accidents mortels et la neuvième plus sûre en termes de nombre de morts selon « Aviation Safety Network ». Harro Ranter, le directeur de cet organisme a ajouté : «Si le taux d’accidents était resté le même qu’il y a dix ans, il y aurait eu 39 accidents mortels l’année dernière … Cela montre les énormes progrès réalisés en matière de sécurité au cours des deux dernières décennies. »

Les accidents dont on a parlé

Le 29 octobre, un Boeing 737 MAX 8 exploité par Lion Air s’est écrasé dans la mer de Java après le décollage de Jakarta, faisant 189 morts. Le problème viendrait d’une mauvaise communication de modification de logiciel.

Cela s’est produit lors d’un vol précédent et les pilotes ont correctement actionné deux commutateurs pour déconnecter le système de trim et ont poursuivi leur vol en signalant le problème. Les pilotes du Boeing qui s’est écrasé n’ont pas déconnecté le système. Le constructeur américain a dû avertir l’ensemble des compagnies aériennes sur cette modification .

En mai dernier, un vol d’un Boeing 737-201 de Cubana s’est écrasé juste devant l’aéroport de La Havane, faisant 112 morts.
En mars, 51 des 71 passagers à bord sont morts après qu’un avion de Bangla Airlines se soit écrasé à l’atterrissage à l’aéroport international du Népal.

En février, un avion exploité par Saratov Airlines s’est écrasé en Russie après avoir décollé de Stepanovskoye, tuant les 71 personnes à bord, tandis qu’un avion d’Aseman Airlines s’était écrasé dans une montagne en Iran, faisant 66 morts.

Les États-Unis ont connu leur premier accident mortel impliquant une compagnie aérienne américaine depuis 2009, lorsqu’une pale de ventilateur du moteur d’un avion du Boeing 737 de Southwest Airlines Co s’est brisée en vol, cassant une fenêtre et expulsant une passagère hors de l’avion.

Pas de statistiques sur les avions cloués au sol ?

Nous n’avons pas trouvé malheureusement les chiffres et pourtant, il semble qu’ils soient nombreux. On peut évoquer les plus récents. Un vol de TUI Fly (Belgique) retardé de plus de 24 heures en République Dominicaine. Un vol de Scoot (Groupe Singapore Airlines) retardé de 48h à Taïwan. Il semble que les appareils étaient des Boeing 787 Dreamliner … récents ! Ce ne sont que des retards signalés pour le 31 Décembre 2018 !
Il faut souhaiter que l’année 2019 soit une meilleure année pour l’aviation mondiale.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous !

Bonnes vacances à tous !

1633 vues
15 juillet 2019 0

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

2340 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

2137 vues
11 juillet 2019 0

Selon les professionnels de la distribution des voyages, notamment sur internet, les réservations traitées...