Pourquoi le Canada prolonge les restrictions frontalières pour les touristes


Le Canada prolonge les restrictions frontalières pour les voyageurs entrants. Le gouvernement fédéral a annoncé mercredi dernier que toutes les restrictions frontalières existantes pour entrer au Canada resteront en place jusqu’au 30 septembre au moins.

Cela signifie que les voyageurs étrangers devront toujours fournir une preuve qu’ils sont entièrement vaccinés pour entrer dans le pays et que les Canadiens non vaccinés ou les résidents permanents devront fournir un test moléculaire Covid-19 effectué avant l’entrée et mettre en quarantaine pendant 14 jours à l’arrivée.

Le gouvernement exige également toujours que tous les voyageurs, quelle que soit leur nationalité, téléchargent leurs informations sur les vaccins et leurs documents de voyage sur l’application ArriveCan.

De plus, les tests aléatoires obligatoires se poursuivront dans tous les aéroports jusqu’à la mi-juillet, pour les voyageurs qui se déclarent comme étant complètement vaccinés.

Les tests aléatoires obligatoires se poursuivent aux points d’entrée terrestres du territoire, sans changement. Les voyageurs non complètement vaccinés, à moins d’en être exemptés, continueront à se tester les jours 1 et 8 de leur quarantaine de 14 jours.

Le déplacement des tests à l’extérieur des aéroports permettra au Canada de s’adapter à l’augmentation du nombre de voyageurs tout en étant en mesure de surveiller et de réagir rapidement aux nouveaux variants du covid ou aux changements de la situation épidémiologique.

« Les tests aux frontières sont un outil important dans la détection et la surveillance de la Covid-19 au Canada et ont été essentiels pour nous aider à ralentir la propagation du virus » explique le 1er ministre du Canada, Justin Trudeau. « Les données du programme de dépistage sont utilisées pour comprendre le niveau et les tendances actuels de l’importation de la pandémie au Canada« .

Tous les voyageurs doivent continuer à utiliser ArriveCAN (application mobile ou site Web gratuit) pour fournir les informations de voyage obligatoires dans les 72 heures avant leur arrivée au Canada et/ou avant d’embarquer sur un bateau de croisière à destination du Canada, à quelques exceptions près.

Des efforts supplémentaires sont déployés pour améliorer la conformité avec ArriveCAN, qui est déjà supérieure à 95 % pour les voyageurs arrivant par voie terrestre et aérienne combinées.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme au Kenya, un marché porteur qui sort ses griffes

Tourisme au Kenya, un marché porteur qui sort ses griffes


14 juin 2024 0

Le Kenya, réputé pour ses paysages à couper le souffle, sa faune emblématique et...

Comment Pékin contrôle les voyages à l’étranger de ses élites

Comment Pékin contrôle les voyages à l’étranger de ses élites


10 juin 2024 0

Selon les dizaines de réglementations officielles accessibles au public et de multiples sources s’exprimant...

Chypre :  du vin au divin entre églises et mosquées, par Benoit Trecom

Chypre : du vin au divin entre églises et mosquées, par Benoit Trecom


4 juin 2024 0

L’île de Chypre est un des lieux fondateurs de l’évangélisation chrétienne, à proximité du...