Pourquoi la Chine chouchoute tant le Pakistan ?


La Chine élargit ses frontières sans faire de bruit. On a évoqué le cas de la crise démocratique aux Maldives dont personne ne veut plus parler désormais. Les maldiviens dépendent largement de la Chine tant sur le plan financier que militaire. Mais aujourd’hui on va parler du Pakistan qui bénéficie lui aussi des largesses de Pékin…

Des rapports très proches depuis 2015

Le président chinois Xi Jinping et le premier ministre pakistanais de l’époque (Nawaz Sharif) assistaient, en 2015, à une cérémonie de lancement de projets d’infrastructures financés par la Chine. Ceux-ci avancent à pas de géant.

Certains médias avaient rapporté que Pékin construisait une base navale et sous-marine à Gwadar (dans le sud du Pakistan). Celle-ci devant devenir le deuxième avant-poste de l’Armée populaire après sa base à Djibouti.

Le Pakistan n’a jamais confirmé ce fait mais il est clair que le port de Gwadar offre également un itinéraire alternatif aux importations de pétrole de Pékin en provenance du Moyen-Orient. Le lieu est donc devenu très stratégique pour la Chine.

Un bel aéroport en échange

Le nouvel aéroport international d’Islamabad, dont la facture aurait été partiellement payée par Pékin et construit par la CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) a été ouvert après un essai durant lequel un avion de ligne de Pakistan International Airlines a atterri sur l’une des deux pistes.

La construction d’une troisième piste a également été confiée à un constructeur chinois !

Un terminal flambant neuf

Un terminal de 180 000 mètres carrés a été réalisé avec des éléments préfabriqués en Chine. Ils ont ensuite été rivés et soudés sur place. Il comporte 15 portes d’embarquement. Il sera en mesure de traiter 9 millions de passagers et 80 000 tonnes de marchandises par an. Le terminal abrite également un hôtel quatre étoiles, des boutiques duty-free, une aire de restauration et de nombreux comptoirs d’immigration.

Un aéroport à Gwadar

Afin de mesurer l’importance de Gwadar, le gouvernement pakistanais va lancer avec l’aide de … la Chine … la construction d’un aéroport massif pour desservir la ville portuaire de Gwadar.

Il est également rapporté que des oléoducs traverseront le pays pour arriver dans la région chinoise de Xinjiang. Cette province est bordé par plusieurs pays dont la Russie, l’Afghanistan, le Pakistan et de l’Inde.
La région de XinJiang est actuellement la plus grande région productrice de gaz naturel de Chine.

Le Pakistan va ainsi bénéficier de nouvelles infrastructures tout en offrant à la Chine un accès à la Mer d’Arabie et de menus avantages …

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Voyages à la montagne : du piolet jusqu’à la plume

Voyages à la montagne : du piolet jusqu’à la plume

1671 vues
14 mai 2021 0

Créateur de la Maison de la Montagne et gestionnaire de la Mission Montagne de...

Pourquoi le tourisme en Algérie reste toujours à découvrir

Pourquoi le tourisme en Algérie reste toujours à découvrir

2622 vues
11 mai 2021 0

Il y a deux ans, beaucoup de tour opérateurs avaient le sourire aux lèvres...

Tourisme au Népal : alerte Covid au sommet de l’Everest

Tourisme au Népal : alerte Covid au sommet de l’Everest

1617 vues
7 mai 2021 0

La BBC rapporte que les alpinistes du camp de base de l’Everest au Népal...