Ponant sur les traces grandioses de Lapérouse


Quelle bonne idée de Ponant d’avoir baptisé un de ses derniers Explorers : « le Lapérouse ». Ce nom, plus qu’un autre exprime bien la mer et la découverte. Mais d’autres navires arrivent car la demande est de plus en plus forte …

Vous ne connaissiez pas Lapérouse ?

Jean-François de Galaup de La Pérouse, est né à Albi le 23 août 1741.
Ce marquis avait trouvé sa vocation en devenant « garde marine » à l’age de 15 ans. Il deviendra officier de Marine en 1756 et sera nommé capitaine de vaisseau en 1785.

Cet Albigeois aura mené plusieurs batailles. Mais il doit sa célébrité à Louis XVI qui lui confiera une expédition autour du monde. Celle-ci était destinée à compléter les découvertes de Cook. Il ira notamment du Chili vers Canton, Formose et le Japon… Vous pouvez lire l’histoire presque complète chez nos éminents confrères sur : www.netmarine.net/g/bat/laperous/celebre

La croisière inaugurale du « Le Lapérouse »

Le Lapérouse, la première des six nouvelles constructions de la série Explorers de Ponant, devrait entreprendre sa croisière inaugurale au départ de Reykjavik le 19 juin. Le navire a effectué ses premiers essais en mer en Norvège le mois dernier au chantier naval de Vard à Ålesund.

Jean-Emmanuel Sauvée, Directeur général de Ponant a déclaré : «Des performances nautiques remarquables, une excellence technique, un haut niveau de confort, tout est mis en place pour que la série Ponant Explorers soit un véritable triomphe ».

Après l’Islande, Le Lapérouse ira en Asie

Après une série de croisières en Islande, Le Lapérouse se dirigera ensuite vers la Méditerranée, puis vers l’océan Indien, l’Asie et l’Océanie.

La construction des cinq autres bâtiments de la série Explorers de Ponant est en cours. La cérémonie d’inauguration des 5e et 6e navires, Le Bellot et Le Surville est prévue en 2020 en Roumanie. La construction de Le Bougainville et Le Dumont d’Urville progresse au chantier naval Vard à Tulcea en Roumanie. Ces navires sont programmés pour être livrés en 2019.

Le Champlain arrive également en 2018

Plus récemment, Le Champlain (encore un grand navigateur) est arrivé en Norvège le 27 avril pour achever les dernières phases de sa construction. La croisière inaugurale aura lieu le 25 octobre à Honfleur.

Et un brise-glace écologique …

De plus, les chantiers navals roumains livreront le brise-glace de croisière de Ponant en 2021. Il s’agit du premier brise-glace de croisière hybride électrique fonctionnant au GNL et à une propulsion en biénergie.

Un intérêt croissant pour les « croisières d’expédition »

Les consommateurs veulent de nouvelles expériences dans les régions les plus éloignées du monde. Les opérateurs de croisières d’expédition conviennent que le segment de niche connaît une croissance significative aujourd’hui. Et l’avenir est tout aussi brillant.

Quelque deux douzaines de navires d’expédition sont construits pour les opérateurs établis et les nouveaux arrivants. À l’avenir, les principaux défis auxquels les exploitants d’expéditions seront probablement confrontés est de savoir comment gérer, de manière responsable, les voyageurs supplémentaires et les nouveaux navires.

Il s’agit de préserver les ressources naturelles uniques des destinations visitées. Ponant semble s’y préparer activement.

Serge Fabre





    1 commentaire pour “Ponant sur les traces grandioses de Lapérouse

    1. Construit en Norvège, baptisé en Islande, immatriculé à Wallis, basé à Auckland, ce navire est la propriété du milliardaire français Pinault.
      Il est actuellement en route vers la baie de Dumbea en Nouvelle-Calédonie, où il mouillera en attendant la fin de la présente période de confinement, ce qui lui permettra d’échapper aux taxes dont il doit s’acquitter en Nouvelle-Zélande.

      Avec 90 personnels d’équipage à bord, le navire ne sera pas sans polluer la baie de Dumbea, puisqu’il lui faudra régulièrement se débarrasser des eaux grises et des eaux noires polluantes qui s’accumuleront dans ses cales. Ceci, attendant de reprendre dès que possible ses « expéditions » qui envahissent des sites d’une valeur biologique inestimable et qui abritent des colonies d’oiseaux marins vulnérables au dérangement par les visiteurs.

      Je ne pense pas que Lapérouse aurait été d’accord pour donner son nom à un navire de touristes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

MSC prend toute la mesure

MSC prend toute la mesure

6633 vues
8 juillet 2020 5

MSC Croisières annonce la création d’un groupe d’experts « Blue Ribbon Covid » et engage une...

Visiteurs prépare sa collection anniversaire

Visiteurs prépare sa collection anniversaire

1460 vues
6 juillet 2020 0

En 2021, le tour opérateur Visiteurs fête ses 35 ans et pour l’occasion les...

La grogne des professionnels du tourisme en Israël

La grogne des professionnels du tourisme en Israël

1755 vues
3 juillet 2020 0

Alors que l’Office du Tourisme d’Israël communique sur son action auprès de la cible...