Ponant perce le mystère des Bermudes


Récemment, j’ai eu l’énorme chance de pouvoir découvrir le Ponant aux Bermudes. Un « fameux trois-mâts fin comme un oiseau » qui porte haut les couleurs de la France. Une unité qui fait partie de la flotte de l’unique compagnie de luxe française : Les croisières Ponant crée en 1998 à l’initiative de Jean-Emmanuel Sauvée.

Plus qu’une surprise, ce fut pour moi une révélation. Le luxe à la française certes. Mais, sans la moindre ostentation.

Une prestation maîtrisée de bout en bout. Sans fausse note dans sa partition.

Le meilleur de la croisière, le gigantisme en moins. Le Ponant est un navire sans rival dans sa catégorie.

C’est vrai que je m’interrogeais un peu sur ce que pouvait être un trois mâts à propulsion mixte (voile/moteur) construit il y a une trentaine d’années.

La réponse fut sans ambiguïté. Comme un grand vin, le Ponant se bonifie avec l’âge. C’est un subtil mélange de tradition à base de bois précieux et de cuir. Pas de casino ou de théâtre. Voilà pour le décor.

Un service chaleureux, bon enfant, bienveillant mais toujours présent et précis de la part de l’ensemble de l’équipage complice du bien-être des passagers.

Une simplicité de bon aloi avec en point d’orgue, une table de grande qualité qui utilise des produits de qualité et fait honneur partout dans le monde à la gastronomie française.

Les 32 cabines sont toutes extérieures. Elles ne sont pas très grandes, mais le confort est bien au rendez-vous.
En tout cas suffisant pour permettre à ses hôtes de passer un séjour de qualité.

On se prend même à regretter la présence de la télévision, lorsque les voiles sont hissées et claquent dans le vent. On en viendrait presque à se prendre pour un loup de mer.

Long de 84 mètres, c’est un bateau à taille humaine. Impossible de se perdre dans les coursives ou les ponts.

Ici, point de jeux ou d’animations superfétatoires. Seul concession un pianiste lounge qui anime discrètement le salon à l’heure de siroter un cocktail Le calme et la sérénité sont l’essence même du séjour à bord.

Le séjour à bord est en formule « open bar », vin de table compris (à l’exception toutefois de boissons d’exception.)

Les excursions ne sont pas comprises dans le prix de la croisière. Et du fait d’un tirant d’eau de 4,50 m, le Ponant peut aller là ou les autres navires ne peuvent aller.

Son propriétaire actuel, la famille Pinault et le groupe Artémis spécialisé dans le luxe ne se sont pas trompés.

La dynamique de groupe permet d’organiser des croisières thématiques raffinées avec des partenaires prestigieux : Elles sont réunies sous le vocable « Ponant Exclusive Collection. » 

Une sélection d’événements exceptionnels proposés à des esthètes, ou plus exactement à des amateurs, au sens le plus noble du mot. « Celui qui aime. »

Le grand cru Bourgeois Château Latour propriété d’Artémis Domaines. La salle des ventes Christie’s qui oriente la croisière culturelle « chefs-d’œuvre de l’Adriatique » qui se déroulera du 20 au 27 juin prochain et permettra entre autre, de participer à l’édition 2017 de la biennale d’art contemporain de Venise.

Ainsi que la découverte exclusive du Palazzo Grassi propriété de François Pinault. Un palais somptueux rénové par l’architecte japonais Tadao Ando. Une visite privée qui sera ponctuée par une conférence de Stephen Lash de la maison Christie’s.

Et bien sûr, Groupama sponsor du Team France éponyme qualifié pour participer au 35 e défi de la légendaire America Cup.
Le but de mon séjour aux Bermudes. Mais nous en reparlerons un peu plus tard.

Des croisières culturelles d’exception à destination de l’Amazonie et du Groenland qui sont proposées sous la houlette de conférenciers spécialistes.

Vraiment du bel ouvrage, l’aventure 5 étoiles.

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le transport aérien russe au bord de la banqueroute

Le transport aérien russe au bord de la banqueroute


29 juin 2022 0

Le transport aérien russe est victime d’une part, de la baisse des passagers, qui...

Le gouvernement italien bloque t-il réellement la vente d’ ITA ?

Le gouvernement italien bloque t-il réellement la vente d’ ITA ?


24 juin 2022 0

Le gouvernement italien a t-il intérêt à faire capoter la vente du transporteur Ita...

Brèves du ciel : Volotea, easyJet, Qatar Airways, French bee, Transavia France, Air France/KLM, etc.

Brèves du ciel : Volotea, easyJet, Qatar Airways, French bee, Transavia France, Air France/KLM, etc.


22 juin 2022 0

Akbar Al Baker, le PDG de Qatar Airways, et Guillaume Faury, le haut dirigeant...