Ponant fait tourner les têtes


Ponant, l’armateur français au cœur des glaces, a décidé de soutenir le film « Le Voyage au Groenland » réalisé par Sébastien Betbeder. À travers une histoire à la fois drôle et émouvante entre documentaire et fiction, Le Voyage au Groenland met à l’honneur les paysages enneigés époustouflants de cette île du bout du monde et offre un coup de projecteur sur cette région et ses habitants.

Le film s’inspire de l’expérience de Nicolas Dubreuil, chef d’expédition polaire chez Ponant, et l’un des plus grands spécialistes du monde des glaces.

ponant-2Nicolas vit la moitié de l’année à Kullorsuaq, où le tournage s’est déroulé.

De ses rencontres et amitiés avec les habitants de ce petit village situé au bord de la banquise, naîtra l’histoire du film écrit par Sébastien Betbeder.

Kullorsuaq est une escale emblématique des croisières de Ponant en mer de Baffin.

 

 

ponant3 Les héros du film qui sont aussi les habitants du village reçoivent ainsi chaque année les passagers de la compagnie avec générosité et attention.

Ces hommes et ces femmes sont à la fois hauts en couleur et attachants, aussi bien sous le regard de la caméra de Sébastien Betbeder, qu’au cours d’une escale inoubliable pour les passagers.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Vacances en France : le tourisme fluvial trace son bonhomme de chemin

Vacances en France : le tourisme fluvial trace son bonhomme de chemin

967 vues
3 juin 2020 0

Alors que la navigation de plaisance reprend progressivement depuis le vendredi 29 mai sur...

Tourisme à Monaco : la SBM doit vite revoir son plan d’investissement …

Tourisme à Monaco : la SBM doit vite revoir son plan d’investissement …

978 vues
2 juin 2020 0

La pandémie a brisé la reprise de la SBM (Société des Bains de Mers)...

Le Musée Océanographique de Monaco rouvre enfin

Le Musée Océanographique de Monaco rouvre enfin

1381 vues
28 mai 2020 0

La fermeture sur 2 mois aura coûté au Musée Océanographique de Monaco une perte...