Pierre Hermé/ANA, le savoir-faire français s’exporte bien !


Ce n’est un secret pour personne, Pierre Hermé, le célèbre patissier français a fait du Japon, depuis quelques années, son marché privilégié. Et sa gamme de produits (patisserie, macarons, entremets, cakes, bonbons au chocolats), au pays du soleil levant, monte encore d’un cran. Après les plus grands restaurants tokyoïtes (dont le New Otani), l’entreprise a été choisie par ANA (All Nippon Airways) pour fournir des patisseries de luxe servis jusqu’à présent sur la First de ANA et, dès Septembre prochain, sur la Classe Affaires de la compagnie pour tous les vols au départ du Japon. Une belle image du savoir-faire français qui s’exporte dans le monde (Londres, Dubaï, New York, notaùmment) à travers des produits élaborés très originaux.

Pourquoi ce succès ? « La notion de plaisir bien sûr ! » indique Charles Znaty, le président de Pierre Hermé qui rappelle que la première boutique a ouvert à Tokyo en 1998, suivie par un Salon de thé en juillet 2000. « Concevoir des recettes pour une compagnie aérienne est un challenge très intéressant à relever » indique M. Znaty  » les dirigeants d’ANA nous ont laissé la liberté de leur proposer des créations originales, ce qui nous a facilité la tache« .
Les bases des desserts sont fabriqués par les équipes de Pierre Hermé et le produit est assemblé  bord par les hotesses et les stewards spécialement formés par les français.

Célébré en France, au Japon et aux États-Unis, celui que Vogue a surnommé le « Picasso of Pastry » a apporté à la pâtisserie goût et modernité. Son approche originale du métier de pâtissier l’a conduit à révolutionner les traditions les mieux établies. Par exemple, éliminer les décors excessifs ou inutiles qui encombrent les pâtisseries, ou encore “utiliser le sucre comme le sel, c’est-à-dire un assaisonnement qui permet de relever d’autres nuances de saveurs”.
Du côté de ANA, on se réjouit de ce partenariat, co-branding qui s’intègre parfaitement dans la stratégie « Inspiration of Japan  » qui vise à faire découvrir de nouvelles expériences inédites aux passagers.
« L’image de Pierre Hermé correspond parfaitement à celle d’ANA  » indique Takayuki Aze chez All Nippon Airways.  » Les retours de nos passagers sont très bons, notamment auprès de notre clientèle féminine » ajoute t-il, précisant que « le projet Pierre Hermé a mobilisé 20 personnes de notre filiale catering ainsi que 10 collaborateurs dans les bureaux ».
PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

La covid-19, cette microscopique tueuse de tourisme

1554 vues
22 octobre 2020 0

Déjà plus d’un million de morts dans le monde dont plus de 30 000...

Le CRT Côte d’Azur récompensé pour sa promotion sur Le Bon Coin

Le CRT Côte d’Azur récompensé pour sa promotion sur Le Bon Coin

814 vues
22 octobre 2020 0

Lancée en Juillet dans le cadre du Plan de Relance, la Campagne de promotion...

Les multiples vies d’ Alitalia : grandeur et décadence d’un Capocannoniere

Les multiples vies d’ Alitalia : grandeur et décadence d’un Capocannoniere

1736 vues
21 octobre 2020 1

L’histoire de cette compagnie est pour le moins compliquée. Il faudrait la plume d’un...