Pendant que Fram souffre, le patron de HNA lache quelques milliards au Royaume Uni


Chen Feng, le patron de HNA faisait partie des quelques patrons qui accompagnaient le voyage officiel du président chinois au Royaume Uni la semaine dernière. Des accords à plusieurs milliards étaient signés. Pendant ce temps, on voit beaucoup de monde autour du berceau de Fram. Et on a toujours un peu de difficultés à croire que HNA ai décidé de retirer son offre ferme après un audit de près d’un mois. Y aurait-il eu une pression quelque part ?


HNA Group a signé pour 2,4 milliards de dollars avec Rolls-Royce

Hainan Airlines, compagnie aérienne de HNA Group a signé un accord d’une valeur de 2,4 milliards de dollars US avec Rolls-Royce pour des moteurs et des services pour leurs nouveaux appareils. Le président de HNA Group, Chen Feng, a précisé que les moteurs d’avion Trent 700 allaient équiper 20 nouveau Airbus A330 et les moteurs Trent XWB équiperaient 15 Airbus A350-900. Des solutions de service sont également prévues au contrat.

Hainan va lancer un vol de Manchester à Beijing

Hainan Airlines a tenu une conférence de presse à l’aéroport de Manchester, en présence du président chinois Xi Jinping, du Premier ministre britannique David Cameron, et du président de HNA Group Chen Feng. Il s’agissait d’inaugurer la future liaison entre Manchester et Pékin. Au-delà de cette nouvelle ligne qui devrait être lancée en 2016, d’autres accords ont été signés.

Fram : un dossier suivi de près par l’administration française

HNA et Promovacances – Karavel avait présenté leur offre lors d’une longue réunion mercredi 2 septembre dernier à Bercy, où le dossier était suivi de près par le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri). Après un audit financier, HNA et Selectour-AFAT avait déposé le 13 octobre une offre ferme de reprise de Fram. Le cabinet du Ministre de l’Economie était parfaitement au courant du dossier.

A peine 5 jours plus tard, le groupe HNA fait part au CIRI son renoncement à reprendre Fram.

Qu’est-il arrivé en l’espace de moins de 5 jours ? On ne peut pas croire que HNA ne connaissait pas la situation délicate de Fram.

On peut supposer plusieurs hypothèses:  Il est possible qu’il y ait une pression sur HNA pour ne pas reprendre Fram qui est un petit dossier pour HNA. On peut supposer que le Ciri a préféré une solution franco-française sur ce dossier.

HNA a de très gros moyens d’investissements qui peuvent intéresser d’autres proies françaises plus importantes en accord avec le ministère de l’économie. En bref, « tu retires ton offre et je te mets sur un plus gros coup ». C’est bien sûr une supposition.

Nous avons pu voir que HNA a sorti quelques milliards lors de la visite du président chinois au Royaume Uni.

Par contre l’hypothèse dans laquelle HNA craindrait au dernier moment de ne plus suivre Fram pour des raisons financières, ne parait pas plausible.

Le groupe chinois a eu le temps d’auditer Fram pendant près d’un mois. On en saura plus dans les prochaines semaines. En attendant, on pense aux collaborateurs de Fram et Plein Vent qui ont besoin d’être rassurés sur l’avenir de leurs entreprises.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi Cruiseline à Monaco reste confiant

Pourquoi Cruiseline à Monaco reste confiant

1108 vues
6 avril 2020 0

La croisière ne s’amuse plus à cause du coronavirus. Et les avatars de navires...

Fin de parcours pour Plus Belle l’Europe

Fin de parcours pour Plus Belle l’Europe

1760 vues
2 avril 2020 0

« La crise sanitaire que nous traversons a eu raison de Plus Belle l’Europe » explique...

Tui est sauvé mais à quel prix

Tui est sauvé mais à quel prix

31963 vues
30 mars 2020 21

Toutes les entreprises du voyage sont en grande souffrance. On le sait, depuis la...