Mais que fait-on des gros porteurs à la retraite ?


Pour des raisons commerciales, les compagnies aériennes cherchent à avoir des flottes modernes, le moins énergivore possible. Les forces aériennes militaires n’ont pas les mêmes intérêts. Puisque c’est toujours le contribuable qui paye. Elles cherchent à tirer parti des dernières technologies. Dans le but de surclasser ses ennemis potentiels. Vous seriez surpris de constater que la durée d’exploitation d’un avion est souvent beaucoup plus courte que vous le pensez. Alors, où vont les Boeing 747 à la retraite ?

Le plus souvent, ils sont stockés dans de gigantesques dépôts en plein air. Les cimetières des éléphants. Une invention américaine crée à la fin de la 2e guerre mondiale. Lorsque les militaires se sont retrouvés avec d’énormes surplus d’avions dont ils ne savaient que faire.

Les avions sont stockés dans l’attente d’être désossés pour récupérer leurs pièces et leur avionique. Pour alimenter les marchés parallèles.

Le plus grand cimetière d’avion au monde se trouve à la base Davis-Monthan de l’U.S. Air Force à Tuscon, Arizona où 5000 appareils sont entassés dans la poussière du désert de Sonora.

De par le monde d’autres cimetières Territory dans l’outback australien, l’aéroport de Manas à Bishkek au Kyrgyzstan, l’aéroport de Teruel en Espagne et même l’aéroport de Tarbes–Lourdes–Pyrénées et bien d’autres encore.

Pourquoi tant de Boeing 747 ont été radiés des listes actives ?

La plupart du temps du fait qu’ils ont été plus ou moins accidentés. Plus de 50 avions, soit 3 % de leur production et ont subi de ce fait des dommages irréparables. Les catastrophes aériennes furent peu nombreuses, mais toujours très spectaculaires. À la hauteur de leur capacité.

L’exemple le plus frappant fut en 1977 la collision au sol entre deux Boeing 747 sur l’aéroport de Ténérife. Les avions prirent feu et firent 583 victimes. La plus grande catastrophe aérienne jamais connue.

Au total, 3722 morts ont été recensés lors d’accidents impliquant des 747. Dont l’explosion criminelle d’un vol Pan Am à Lockerbie en 1988.

Concernant des faits divers et variés beaucoup moins dramatiques :

Baltia qui est une compagnie aérienne plus ou moins fantôme qui est propriétaire d’un Boeing 747. Elle a été fondée il y a 28 ans et n’a jamais fait voler le moindre passager payant.

Dans le même registre, on peut citer Virgin Galactic. Leur 747 est également au repos. Il est présumé transporter les éléments de leur navette spatiale commerciale.

Parmi les utilisateurs particuliers, la Nasa qui possède un jumbo toujours actif. Il a servi à transporter, la navette spatiale Endeavour jusqu’à la base aérienne d’Edwards en Californie.

Mais également la flotte du Casino Sands de Las Vegas. On présume que sont installées des tables de jeu pour les joueurs itinérants du monde entier. La roulette à 30 000 pieds.

Le Boeing 747 est comme un couteau suisse, il peut servir à beaucoup de choses.

F. Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

easyJet reprend la main

easyJet reprend la main

1241 vues
29 octobre 2020 0

easyJet a engrangé 305 millions de livres sterling de liquidités à la suite de...

Les chemins de fer italiens sur la mauvaise voie ?

Les chemins de fer italiens sur la mauvaise voie ?

1211 vues
28 octobre 2020 0

L’Italie a longtemps été un exemple pour l’Europe en termes de concurrence dans les...

Vu d’en haut : Air Seychelles, Emirates, Sky Express, Qatar Airways, Corsair, Air Astana, Austrian Airlines, etc

Vu d’en haut : Air Seychelles, Emirates, Sky Express, Qatar Airways, Corsair, Air Astana, Austrian Airlines, etc

3247 vues
27 octobre 2020 0

Probablement racheté prochainement par des investisseurs antillais, Corsair multiplie ses initiatives, depuis le début...