Nouvelles d’en haut : Air Madagascar, Virgin Australia, Latam, Norwegian, Air France-KLM, Air Tahiti Nui, etc.


Dix mille emplois sont concernés chez Virgin Australia qui vient d’être saisie par la justice après que la société ait confirmé son incapacité à respecter ses engagements financiers. Une situation dramatique due directement à la crise du coronavirus. Aujourd’hui, c’est un administrateur judiciaire qui reprend la société, Deloitte le cabinet d’audit international, après le rejet du gouvernement australien d’injecter 1,4 milliard de dollars australiens. L’entreprise avait déjà une dette de 4,8 milliards de dollars australiens et le gouvernement conservateur du pays a estimé qu’il n’était pas prudent de lui venir en aide. Ce refus du gouvernement n’avait laissé d’autre choix à la compagnie que de s’abandonner à la décision des juges.

Norwegian a annoncé lundi dernier que les conseils d’administration de quatre de ses filiales avaient déposé le bilan en raison de l’impact du coronavirus. La décision concerne 1 571 pilotes et 3 134 membres d’équipage de cabine.
Les sociétés du groupe concernées par ces faillites sont Norwegian Pilot Services Swweden, Norwegian Pilot Services Denmark, Norwegian Cabin Services Denmark et Norwegian Air Resources Denmark.

LATAM a prolongé la suspension de ses vols jusqu’à la fin du mois de mai.

La suspension des vols Air Madagascar vers et depuis la France métropolitaine et les DOM-TOM est prolongée jusqu’au 11 mai 2020 inclus, au minimum. Par ailleurs, le gouvernement mauricien a prolongé le couvre-feu sanitaire à l’Ile Maurice jusqu’au 4 mai 2020.
En conséquence, les vols Air Madagascar vers et en provenance de l’Ile Maurice sont suspendus jusqu’à̀ la même date.

Mercredi 22 avril à 16 heures, la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable entend, en visioconférence, Anne Rigail, Directrice générale, Anne-Marie Couderc, Présidente non exécutive, et Anne-Sophie Le Lay, Secrétaire générale du groupe Air France-KLM.

Cathay Pacific va fermer ses bases aux États-Unis et licenciera environ 300 membres de son personnel. Cathay Pacific étend la période de son offre « Fly (worry) free » proposant à ses clients davantage de flexibilité grâce à la modification gratuite et illimitée pour tous nouveaux billets achetés d’ici au 30 juin prochain, et ce jusqu’à 1 an après l’achat du billet, sans frais supplémentaire.
Tout voyageur ayant réservé avec Cathay Pacific en direct, peut facilement modifier sa réservation en ligne sur « Gérer votre réservation », gratuitement et de manière illimité jusqu’au 30 juin 2020. Toute demande de modification au-delà de cette date pourra se faire par téléphone auprès du Service Réservation (tél : 0805 542 941).
Tout voyageur ayant réservé via une agence de voyages devra la contacter pour effectuer des modifications.

United Airlines vend ses bijoux de famille. Une filiale de la banque China Aviation Bank spécialisée dans ces activités aéronautiques, conservera la propriété de six Boeing 787-900, un avion long-courrier gros rayon, ainsi que 16 autres Boeing 737-900 Maxs, actuellement bloqués au sol. La banque achètera les avions à United, les paiera pour ce qu’ils valent et, en même temps, les louera afin qu’ils puissent continuer à voler avec la même compagnie. Pour le mois de mai 2020, United Airlines a réduit son programme de vols de 90 %.

Air France a finalement décidé d’aller plus loin en annonçant qu’elle distribuera désormais systématiquement des masques à ses passagers chaque fois que la distanciation « ne sera pas possible ».

Le PDG de Ryanair, Michael O’Leary, s’attend à une reprise rapide de la demande une fois que la pandémie de Covid-19 vaincue et la liberté de mouvement rétablie. À son avis, « lorsque cela sera terminé, les prix auront tellement baissé qu’il y aura une énorme augmentation de la demande de voyages. » Par ailleurs, il est convaincu que 2021 « sera une excellente année en termes de revenus compte tenu de la baisse du prix du pétrole et la réduction des redevances aéroportuaires qui, entre autres facteurs, compenseront la baisse des prix« .

Lufthansa Group a presque achevé son programme de vols de rapatriement. Environ 90 000 voyageurs ont été ramenés chez eux par les compagnies aériennes du groupe. Depuis le 13 mars 2020, les compagnies aériennes du groupe ont rapatrié environ 90 000 vacanciers et voyageurs. 437 vols spéciaux sont partis de 106 aéroports du monde entier – de la Nouvelle-Zélande jusqu’au Chili – tous en route vers l’Europe. À ce jour, Eurowings a également opéré 27 vols dits « d’aide à la récolte » avec environ 2 500 passagers à bord, et neuf autres sont actuellement prévus.

La compagnie nationale irlandaise, Aer Lingus, a mis en place un système de voucher afin permettre à ses passagers de reporter leur déplacement à des dates ultérieures sans préjudice. Celui-ci, d’une valeur égale au prix total du voyage acheté, toutes taxes et options comprises, plus un bonus de 10 %, et d’une validité de 5 ans à compter de sa date d’émission, est valable pour tous les départs prévus jusqu’au 31 mai 2020.

Air Tahiti Nui, la compagnie aérienne de la Polynésie, répond à la demande de l’État dans le cadre d’une Délégation du Service Public Provisoire pour assurer les vols de continuité territoriale entre l’Hexagone et la Polynésie Française.
Consciente de la nécessité du maintien d’une desserte aérienne et forte d’une grande capacité d’adaptation, Air Tahiti Nui assure donc pour le compte de l’État des rotations entre Paris et Papeete à raison d’une rotation tous les dix jours. Cette fréquence demeure ajustable à tout moment si l’urgence de la situation le requiert.
Les vols au départ de Papeete acheminent des passagers sans escale jusqu’à Paris-CDG tandis que les vols depuis Paris à destination de Tahiti transportent du fret de première nécessité, notamment des produits pharmaceutiques. Ces vols 100 % cargo se font via une escale à Pointe-à-Pitre.

Easyjet prévoit une perte globale avant impôts de 185 millions à 205 millions de livres sterling au premier semestre 2020.

Emirates renforce ses mesures de précaution à l’aéroport et à bord de ses avions pour garantir la santé et la sécurité de ses employés et de ses clients. Tous les membres du personnel de cabine, les agents d’embarquement et le personnel au sol en contact direct avec les passagers porteront désormais un équipement de protection individuelle (EPI), qui comprend une blouse de protection jetable portée par-dessus leur uniforme, et une visière de sécurité, en plus des masques et des gants déjà fournis.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tout l’aérien du jour en brèves : Siberian, Alitalia, Delta Air Lines, VietjetAir, Transavia, etc.

Tout l’aérien du jour en brèves : Siberian, Alitalia, Delta Air Lines, VietjetAir, Transavia, etc.


4 mai 2021 0

Durant les prochaines semaines Alitalia va augmenter ses fréquences hebdomadaires entre la France et...

Bientôt Prague depuis Nice

Bientôt Prague depuis Nice


19 avril 2021 0

Un nouveau vol Nice Prague à partir du mois de mai. Smartwings, une compagnie...

Singapore Airlines a perdu 90 % de ses passagers

Singapore Airlines a perdu 90 % de ses passagers


16 avril 2021 0

Le groupe Singapore Airlines (SIA) vient d’indiquer avoir subi une baisse du transport global...