Notre-Dame-des-Landes toujours en stand by


Manuel Valls a de nouveau affiché mercredi son engagement à « mettre en oeuvre » le projet d’aéroport de Notre-Dame-des- Landes, en indiquant que le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, était chargé de « préparer les conditions » permettant le début des travaux.

Pour mémoire, la Cour administrative d’appel de Nantes a rejeté les recours déposés contre les arrêtés préfectoraux permettant l’engagement des travaux du transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique sur le site de Notre-Dame-des-Landes. Elle confirme ainsi le jugement du Tribunal administratif de juillet 2015.

notre dame des LandesCe jugement, intervenant après 168 décisions de justice favorables au projet, prouve une nouvelle fois que le projet est parfaitement légal et conforme aux réglementations en vigueur.

Il conforte la détermination du Gouvernement à mettre en oeuvre le projet et à respecter le choix que les habitants ont exprimé lors de la consultation locale. Le Gouvernement appelle chacun à en faire de même.

Le Premier ministre Manuel Valls a indiqué il y a quelques jours devant l’Assemblée nationale que les travaux de l’aéroport de Notre-Dames-des-Landes interviendraient « dès que possible » mais a entretenu le flou sur le calendrier précis qu’il souhaite « garder » pour lui.

Environ 300 opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ont réaffirmé, sur le site même du projet contesté, leur « détermination » à « défendre la Zad », en cas de tentative d’expulsion ou de démarrage des travaux.





    1 commentaire pour “Notre-Dame-des-Landes toujours en stand by

    1. Rappel utile : Le droit européen prime sur le droit français et à ce titre ce que ne devrait pas ignorer M.Vals ni les éditorialistes…

      https://www.contexte.com/article/transports/notre-dame-des-landes-bruxelles-entretient-le-flou-sur-le-lancement-des-travaux_61148.html

      Extrait : À première vue, la Commission européenne considère toujours que les travaux de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes doivent rester suspendus tant que la France ne s’est pas mise en règle sur la procédure d’infraction lancée à son encontre en avril 2014.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1370 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1404 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...

Bientôt la 3ème édition des NAV by APST

Bientôt la 3ème édition des NAV by APST

875 vues
21 juin 2019 0

Suite au succès des derniers afterworks 2019 des NAV by APST qui ont réuni...