MSC commande deux navires supplémentaires


MSC,la plus grande compagnie de croisières privée au monde, après avoir investi de 2003 à 2013 plus de 5,7 milliards pour la construction de ses 12 premiers navires de croisières, a lancé un autre plan d’investissement colossal de 9 milliards d’euros avec la commande de 11 navires supplémentaires pour la période 2017-2026 pour tripler en 10 ans sa capacité d’accueil.

En 2017, MSC a déjà réceptionné deux navires, le MSC Meraviglia baptisé en grandes pompes au Havre en juin dernier, et le tout nouveau MSC Seaside qui a été remis à la compagnie il y a deux jours aux chantiers Ficantieri de Monfalcone à Trieste (Italie) en présence du Président de République Italienne, Monsieur Sergio Mattarella.

Sur le quai voisin le sister-ship du Seaside, le MSC Seaview est lui-même en cours d’achèvement et sera livré dans six mois, en juin prochain. Le MSC Seaside est le premier et le plus grand des navires jamais construit pour MSC par Ficantieri, et en Italie de surcroît.

C’est lors de la traditionnelle cérémonie de changement de pavillons qui a vu le Seaside arborer pour la première fois le pavillon MSC, avant qu’il ne quitte définitivement les quais du chantier, que Gianluigi Aponte, propriétaire et Président de MSC Croisières, a annoncé la commande ferme de deux nouveaux navires « Seaside EVO » au lieu du seul troisième exemplaire qui avait été projeté.

Ce nouveau contrat de 1.8 milliard d’euros porte à plus de 10,5 milliards l’investissement de MSC Croisières.

Et c’est devant les journalistes de la presse professionnelle internationale qui étaient venus à Trieste pour l’entrée en service du MSC Seaside que ce contrat de commande ferme a été signé par Gianluigi Aponte, Président de MSC, et Giuseppe Bono, PDG du groupe Ficantieri qui est depuis peu le nouveau propriétaire des chantiers de Saint-Nazaire qui construit aussi les autres navires de MSC.

Imaginez une simple signature qui vaut 1,8 milliards d’Euros. C’est quand même impressionnant !

Le Ministre Italien des Infrastructures et des transports, Monsieur Graziano Delrio qui était resté pour la signature, a pris grand plaisir à contresigner le document en précisant avec humour qu’il adorait jouer le rôle de témoin d’un si beau mariage.

Pour lui le succès d’une compagnie privée italienne est aussi un succès pour le pays tout entier, ajoutant benoîtement que pour faciliter les succès privés l’Etat devrait essayer d’alléger un peu la complexité des rouages administratifs. Comme quoi la France n’a pas le monopole des tracasseries de l’administration!

Ces deux nouveaux navires de la classe Seaside »EVO » seront légèrement plus longs que les deux premiers Seaside (339m au lieu de 323m) et auront plus de cabines ainsi qu’un MSC Yacht Club encore plus vaste qui bénéficiera d’un pont privatif supplémentaire. Les Seaside Evo pourront embarquer chacun jusqu’à 5 646 passagers.

Le premier Seaside EVO sera livré en 2021 et le deuxième en 2023.

Giuseppe Bono a rappelé que MSC est un client qui demande à toujours être à la pointe des technologies et cherche toujours à anticiper l’évolution des attentes de sa clientèle pour laisser une empreinte la plus légère possible, depuis les traitements des déchets, y compris les eaux usées jusqu’à la diminution de la consommation énergétique (carburant, design, peintures et revêtement des coques pour la fluidité, utilisation de LED…). Pour Ficantieri MSC se doit d’avoir « le meilleur au meilleur prix« .

Guiseppe Bono a aussi précisé que toutes les options sont étudiées par les laboratoires de recherche de Ficantieri, même celles qui ne lui semblent pas viables à l’heure actuelle, en particulier la propulsion au gaz GNL beaucoup moins polluante mais inadaptée pour des navires aux croisières variées.

Pour lui comment envisager un navire utilisant du GNL pour des croisières en Méditerranée alors qu’il ne pourra faire le plein qu’à Barcelone et Marseille…

Et que se passera t-il si l’armateur veut le faire naviguer pendant la saison hivernale dans les Caraïbes? Mais pour lui, ce n’est pas une raison de ne pas travailler ce domaine.

Puis Pierfrancesco Vago, le Président exécutif de MSC Croisières a rappelé que l’innovation permanente est essentielle pour MSC et que le but ultime est d’arriver à avoir des navires « Zéro impact sur la nature et l’environnement » tout offrant à ses clients le meilleur en termes de qualité et de services.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Sans Air Europa vendu à IAG, quel avenir pour le groupe de Tourisme Globalia ?

Sans Air Europa vendu à IAG, quel avenir pour le groupe de Tourisme Globalia ?

1344 vues
7 novembre 2019 0

L’acquisition d’Air Europa par IAG, reste sujette à l’obtention de l’approbation des autorités de...

Top of Travel monte avec la Jordanie

Top of Travel monte avec la Jordanie

1131 vues
6 novembre 2019 0

En 2019, le pari de relancer la Jordanie a été relevé par Top of...

Nouveautés Celestyal Cruises : les croisières 3 Continents et les croisières Adriatique

Nouveautés Celestyal Cruises : les croisières 3 Continents et les croisières Adriatique

1063 vues
5 novembre 2019 0

Dès le début du mois de décembre prochain, Celestyal Cruises va lancer ses nouvelles...