Du bon et du moyen pour notre test de la classe affaire chez Emirates


Nous avons acheté notre billet d’avion entre Singapour et Colombo sur Emirates. On s’attend évidement à l’excellence quand une compagnie aérienne est citée comme une des meilleures du monde. Il y a des détails qui font la différence mais aussi quelques moyennes surprises…

Un vol Singapour – Colombo assuré avec un Boeing 777­-300

L’axe entre Singapour et Colombo n’est sûrement pas le plus rentable pour Emirates.
emirates-2Mais l’appareil poursuit sa route sur son hub de Dubaï. Le trajet est d’environ 4 heures.
Il s’agit d’un vol relativement court pour cette compagnie. On aura pas droit à l’A380. On ne peut pas tout avoir.

Un enregistrement peu accueillant au comptoir Emirates à Singapour

Une mauvaise note pour notre enregistrement à Singapour, l‛hôtesse qui s‛occupe de la classe business a oublié de sourire. Par ailleurs, elle est avare d‛explications.
Peut-être, est-ce le fait que nous ayons bénéficié d‛un surclassement payant de dernière minute proposé par le site d‛Emirates ?

Quand on lui pose la question sur un accès au salon, elle nous prévient qu‛avec le surclassement, l‛accès n‛est pas autorisé. Ce n‛est pas très grave. L‛aéroport de Singapour Changi est un des plus achalandés au monde. On peut boire et se restaurer à des prix très convenables.

Emirates serge 1Un embarquement peu organisé

Ayant l‛habitude de partir et d‛arriver à Singapour, nous avons été surpris de l‛organisation de l‛embarquement. Ayant un cane pour un léger handicap et un billet business, on pouvait croire avoir une petite priorité.

La plupart des compagnies aériennes et même Air France au départ de Changi se préoccupe mieux de ses passagers. La bousculade est de rigueur et l’hôtesse au contrôle de la porte paraît dépassée.

Un accueil à bord enfin souriant…le premier de ce voyage !

Il n‛y a pas à dire, le personnel de bord semble une des forces d‛Emirates. Une des hôtesses voulait absolument installer, elle-même, un de nos bagages cabine dans le coffre. C‛est curieusement, une hôtesse de nationalité japonaise qui va s‛occuper de nous.

Ce fut un vrai plaisir. Aucun journal est distribué mais des magazines sont disponibles au fond de la cabine business. Le vol partira à l‛heure vers minuit trente.

Un apéritif et un repas rapide

Lorsque vous demandez un apéritif, on ne vous demande pas d‛attendre que l‛avion soit en vol. On vous sert le plus rapidement possible. Avant le décollage, on vient vous reprendre le verre, en vous précisant qu‛on vous en apportera un autre une fois en vol. Ce fut fait prestement sans avoir besoin d‛appeler l‛hôtesse.

Emirates serge 5Vous avez en complément la surprise d‛avoir une soucoupe remplie d‛arachides, de noix de cajou, légèrement chauffées. Ce sont les petits détails qui font la différence.
Cela rappelle l’histoire de la fille du président de Korean Air qui renvoya le chef de cabine car on lui servait des arachides dans un sachets sous­ vide.

Le repas est relativement simple mais il faut être honnête, avec une heure de départ aussi tardive, nous ne sommes pas affamés.

 Emirates serge 4 (2)Un « inflight entertainment » excellent

Encore un point fort pour Emirates qui programme des centaines de films, des séries télévisées et tout cela dans plusieurs langues. Les derniers films sortis sont déjà disponibles à bord. C‛est bluffant. L’écran TV est également assez large mais identique à ce que l’on trouve dans la nouvelle classe affaire d’Air France.

Une ambiance lumineuse intelligente

C‛est un des reproches que nous ferions à plusieurs compagnies dont Air France. A la fin du service, le personnel est habitué à éteindre brutalement la lumière de la cabine. Cela peut rappeler l‛extinction des feux au régiment.

Chez Emirates, on éteint progressivement la lumière et vous trouvez un plafond qui devient un ciel étoilé. C‛est très agréable et cela donne une ambiance très relaxante.

Des toilettes ultra propres

C‛est encore un des reproches qu‛on pourrait faire à Air France dont les toilettes business sont moyennement tenues et les effluves peu sympathiques.

Sur Emirates, vous avez des toilettes très propres. Vous avez à disposition de l‛eau de toilette pour homme et pour femme. Vous avez des petites serviettes et non pas du papier qui ne veut pas sortir après s‛être lavé les mains. C‛est encore un bon point.

Un siège confortable mais une configuration qui semble ancienne

Le siège est confortable mais il semble un peu plus étroit que celui d‛Air France. Par ailleurs la configuration des sièges de la classe affaire est de 2 – 3 – 2. C’est devenu une vieille configuration comparée à la plupart de ses concurrentes. Lorsque les sièges sont en position horizontales, le passager fenêtre doit enjambé le siège coté couloir. La même chose pour le passager coincé au milieu de la rangée de trois. Mais il faut être clair, sur notre vol, les passagers présents n’avaient pas de voisin… Un autre détail sympathique, vous avez la possibilité de baisser un volet du hublot automatiquement et en appuyant une nouvelle fois, le volet se ferme complètement.

Sur ce vol de 4 heures, peu de fioritures

Vous n‛aurez toujours pas droit à une trousse de voyage. Vous aurez à peine un petit sac plastique avec des chaussons et un masque de sommeil.

L‛arrivée stressante à l‛aéroport de Colombo

On vous remet un coupon de priorité pour passer les formalités. On cherche toujours la pancarte qui vous indique la file prioritaire. Il faut vite remplir le formulaire d‛immigration (qu‛on ne vous donne pas à bord) et faire la queue comme tout le monde.

Le retour était assez identique, sauf que le sourire de l‛hôtesse sri-lankaise à l‛aéroport était adorable. Un détail, le retour se situe dans l‛après midi au départ de Colombo. Vous n‛aurez droit à aucune trousse, ni de petit sac plastique. Les économies sont bien au rendez-vous chez Emirates.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Infos de l’aérien : Virgin Atlantic, Cathay Pacific, TAG Airlines, Air Canada, SATA Azores Airlines, Qatar Airways, etc.

Infos de l’aérien : Virgin Atlantic, Cathay Pacific, TAG Airlines, Air Canada, SATA Azores Airlines, Qatar Airways, etc.

1863 vues
13 juillet 2022 0

A partir du 1er novembre 2022, Virgin Atlantic desservira de nouveau La Havane, 3...

La Quotidienne a testé pour vous : la Qsuite de Qatar Airways, la meilleure Business Class au monde

La Quotidienne a testé pour vous : la Qsuite de Qatar Airways, la meilleure Business Class au monde

2214 vues
12 juillet 2022 0

A l’occasion d’un déplacement aux Seychelles pour découvrir la croisière d’île en île à...

Aeromexico et Iberia : les raisons de la discorde

Aeromexico et Iberia : les raisons de la discorde

1428 vues
8 juillet 2022 0

Iberia et Aeromexico viennent de mettre un terme à l’accord qu’ils avaient pour les...