La Mole pourrait contrarier la vente de la Société des Aéroports de la Côte d’Azur par l’Etat


La suppression du contrôle douanier à l’aéroport de Saint Tropez La Mole, plateforme dédiée à l’aviation privée et d’affaires pourrait remettre en cause la vente des 60 % détenus par l’Etats dans la société des Aéroports de la Côte d’Azur qui gère Nice mais aussi Cannes Mandelieu et La Môle Saint Tropez.

Le consortium Azzura a appris le 7 septembre, que l’État avait décidé de fermer le poste douanier de la plateforme varoise, hypothéquant du même coup près d’un tiers de son chiffre d’affaires généré par le trafic non Schengen.

Sans un accord, avec l’Etat pour revoir le montant de la vente un contentieux pourrait être introduit dans la justice. Car la décision touche la clientèle haut de gamme, venant du Royaume-Uni, de Suisse et de Russie notamment qui contribue à 30 % du chiffre d’affaires de l’aéroport de Saint-Tropez.

L’aéroport enregistre 90 mouvements de jets privés par jour durant l’été. De son côté David Lisnard maire de Cannes et président du CRT Côte d’Azur a réagi. : « Alors que le tourisme de la Côte d’Azur tente de se relever après l’impact de l’attentat de Nice, cette décision risque de porter un coup d’arrêt aux efforts de relance engagés par la destination Côte d’Azur. Sachant que les visiteurs des pays hors Schengen pèsent pour 46 % de la clientèle étrangère et pour 24 % de la clientèle totale« .

De fait de l’absence d’une desserte par ligne ferroviaire rapide (TGV,) la dépendance du tourisme au transport aérien est plus élevée qu’ailleurs. Près d’un tiers de touristes viennent par avion (42 % pour les clientèles hors Schengen).

La décision du gouvernement, selon David Lisnard, est « contradictoire avec ses annonces en faveur d’une relance de la destination France ».

MB





    1 commentaire pour “La Mole pourrait contrarier la vente de la Société des Aéroports de la Côte d’Azur par l’Etat

    1. Une incohérence de plus entre la volonté annoncée de nos dirigeants et les décisions politiques et économiques qu’ils prennent… Après l’ENA ils devraient faire des stages obligatoires dans des entreprises du secteurs d’activité que l’on va leur confier. D’où l’importance pour les acteurs du tourisme réceptif de s’unir pour représenter notre secteur d’activité REJOIGNEZ NOUS
      http://www.french-dmc-association.com

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Médecins à Nice : 900 chambres en urgence

Médecins à Nice : 900 chambres en urgence

3090 vues
1 avril 2020 0

Denis Cippolini, président de la fédération Hôtellerie et tourisme UMIH Nice Côte d’Azur, a...

MMV tourisme craint le double effet du Coronavirus

MMV tourisme craint le double effet du Coronavirus

1476 vues
27 mars 2020 5

La crise économique qui s’annonce difficile après la crise sanitaire risque de mettre à...

Les professionnels du tourisme à Antibes-Juan les Pins ont les deux genoux à terre

Les professionnels du tourisme à Antibes-Juan les Pins ont les deux genoux à terre

5181 vues
25 mars 2020 0

C’est l’expression imagée d’Henry Mathey, président de l’Umih 06 Antibes-Juan-les-Pins. Il en appelle à...