MH 370 déjà dix ans : un triste anniversaire et encore une petite lueur d’espoir


Des proches des passagers d’un avion de Malaysia Airlines qui avait mystérieusement disparu il y a 10 ans ont poussé à de nouvelles recherches dimanche 3 mars dernier alors qu’ils parlaient de leur chagrin persistant et de leur lutte pour trouver enfin une issue.

Le vol MH370, un Boeing 777 transportant 239 personnes, avait disparu des écrans radar le 8 mars 2014, alors qu’il était en route entre Kuala Lumpur et Pékin.

Et malgré la plus grande recherche de l’histoire de l’aviation, l’avion n’a jamais été retrouvé.

Environ 500 proches et leurs partisans se sont rassemblés dimanche dernier dans un centre commercial près de Kuala Lumpur pour une « journée du souvenir« , nombre d’entre eux étant visiblement toujours accablés par le chagrin.

Certains venaient de Chine, d’où étaient originaires près des deux tiers des passagers de l’avion condamné.

« Ces dix dernières années ont été pour moi des montagnes russes émotionnelles« , a déclaré Grace Nathan, une avocate malaisienne de 36 ans dont la mère, Anne Daisy, 56 ans, était à bord de l’avion. S’adressant à la foule, elle a appelé le gouvernement malaisien à mener de nouvelles recherches.

Coute que coute

Le ministre des Transports Anthony Loke (photo ci-contre) a déclaré aux journalistes que « en ce qui concerne la Malaisie, elle s’engage à retrouver l’avion… le coût n’est pas le problème« .

Il a déclaré qu’il rencontrerait des responsables de la société d’exploration marine basée au Texas, Ocean Infinity, qui avait déjà mené des recherches infructueuses pour discuter d’une nouvelle opération.

« Les recherches d’Ocean Infinity en 2018 se sont terminées après plusieurs mois d’exploration des fonds marins sans succès« .

Anthony Loke, le ministre malaisien des Transports, a déclaré que les opérations de recherche reprendraient immédiatement car il s’agit d’un engagement de son gouvernement, qui veut mettre fin à l’angoisse endurée par les familles des victimes.

« Je suis devant vous pour confirmer que nous ferons tous les efforts pour trouver des données et pour cela nous allons négocier un nouveau contrat avec Ocean Infinity pour revenir à la recherche. »

« Nous avons demandé à la compagnie de présenter officiellement son offre de non-recherche et de non-paiement, en précisant qu’il n’y aurait aucun coût si l’avion n’apparaissait pas. » Le ministre a montré son optimisme.

Cette même entreprise qui avait recherché l’avion jusqu’en 2018, sans succès, affirme désormais que la technologie lui permet de limiter pratiquement la zone de chute de l’avion avec une marge d’erreur minimale.

Depuis, des fragments sont apparus, confirmés par le constructeur qui a vérifié ses données d’identification, dans plusieurs localités côtières de l’océan Indien.

Une précédente recherche menée par l’Australie, qui avait couvert 120 000 km² dans l’océan Indien, n’avait trouvé pratiquement aucune trace de l’avion, seuls quelques débris avaient été ramassés.

Considérée comme la plus grande recherche de l’histoire de l’aviation, l’opération avait été suspendue en janvier 2017.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Brèves d’en haut : Pegasus Airlines, Ryanair, Condor, Vistara, Westjet, SIA, Tap Air Portugal, Air France, etc.

Brèves d’en haut : Pegasus Airlines, Ryanair, Condor, Vistara, Westjet, SIA, Tap Air Portugal, Air France, etc.

2737 vues
17 mai 2024 0

Le Tribunal de l’Union européenne a annulé mercredi dernier l’aval donné par la Commission...

L’Europe scrute la pollution des appareils comme une trainée de poudre

L’Europe scrute la pollution des appareils comme une trainée de poudre

2603 vues
14 mai 2024 0

Dans le cadre de sa politique environnementale, l’Union européenne a commencé à analyser le...

Comment Emirates veut attirer ses nouveaux pilotes

Comment Emirates veut attirer ses nouveaux pilotes

2756 vues
13 mai 2024 0

Un copilote d’Emirates gagne actuellement en moyenne environ 140 000 euros par an, soit...