Merci Charlie


bertrand FiguierPuisqu’on parle tant de liberté d’expression, un je ne sais quoi d’impétuosité me pousse à m’exprimer librement.

Philippe Tesson vient de se faire virer du Point, sans doute pour avoir été trop clair, mais je prends le risque quand même… rien n’est plus excitant que le vent du boulet.

Après la « Une » historique du Charlie Hebdo de cette semaine, je constate qu’un certain nombre de pays affiche une « francophobie » très nette, quelque chose qui frise explicitement le racisme et la xénophobie.

Je ne parlerai pas du Niger ; on y brûle les églises bien sûr, mais ce n’est pas vraiment un « spot » incontournable dans la brochure des TO.

En revanche, je parlerai de bien d’autres pays musulmans, au Maghreb ou au Moyen-Orient par exemple, où justement la masse des touristes français à coutume de se rendre.

Là, les manifestations populaires anti-françaises se multiplient ; on y brûle le drapeau français et l’on conseille à nos ressortissants de rester chez eux…

Alors qu’en France, on refuse tout « amalgame » entre les musulmans modérés et les djihadistes, il semble que toutes ces populations prennent radicalement au sérieux le slogan « je suis Charlie » et mettent très naturellement chaque français dans le même sac.

Par un curieux paradoxe, j’y vois une sorte d’amalgame dont les autorités françaises et locales ne parlent pas, et qui ne correspond pas du tout… ni à ma culture, ni au business qui me fait vivre.

Hélas, il me faut bien en tirer quelques conclusions.

Et d’un, ces manifestations populaires furieusement « amalgamistes » ne sont pas la meilleure façon d’attirer les touristes.

Et de deux, ce malheureux amalgame, pas un seul dirigeant des pays concernés ne l’a encore publiquement dénoncé ; Dieu sait si nous leur montrons l’exemple.

Il n’empêche que le touriste français prendra inévitablement ce silence politique comme un signe relativement inquiétant.

Et de trois, après les attentats dramatiques qui ont endeuillé la France ces dernières semaines, nos compatriotes ont déjà décidé à plus de 17,5 % de renoncer à leur voyage…

Qu’est-ce que ça va être maintenant que des foules vociférantes les vouent aux gémonies ?!

Cela risque de coûter une fortune aux TO qui, pourtant, se décarcassent plus encore que le célèbre Ducros en faveur des destinations concernées, pour encourager la rencontre et l’amitié entre les peuples.

À cet égard justement, je constate que les dirigeants des pays concernés sont bien moins sur le coup qu’après les attentats islamistes qu’ils on eux-mêmes endurés. Dans ces moments-là, ils accusaient presque les TO Français et le gouvernement français de les abandonner à leur triste sort.

Depuis quelques jours, on ne les entend guère… Vont-ils proposer des promotions pour soutenir le nouvel effort que les professionnels vont devoir fournir ?

Or, comme le disent très bien Rachida Dati et le Grand Mufti d’Arabie Saoudite (cf notre article du 6/10/14 : Business ou djihadites…), c’est aux musulmans de régler eux-mêmes le problème du djihad, pas aux TO, aux agences ou aux gouvernements occidentaux.

À eux de jouer les premiers : les consommateurs européens ne leur demandent pas de venir marcher à Paris ; il attendent des actes qui vont garantir la sérénité des vacances pour lesquelles ils ont tant économisé.

Cela étant, ce nouveau rebondissement, c’est à Charlie Hebdo que nous le devons ; à personne d’autre.

En en remettant une couche, avec son courage habituel et cette « Une » qui montre à quel point il maitrise parfaitement les conséquences de ses actes, le magasine anarchiste voulait juste enrichir le débat, ouvrir de nouveaux horizons radieux aux échanges entre les peuples.

C’est réussi ; comme toujours…

Merci Charlie.

Bertrand Figuier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1371 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1404 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

1369 vues
20 juin 2019 2

La situation géographique de Singapour aurait pu être un handicap. La ville-état se trouve...