La Mecque interdite aux iraniens ?


Les ressortissants de la république islamique d’Iran n’iront pas en pèlerinage à La Mecque, vient d’informer hier dimanche le ministre iranien de la Culture accusant à mots couverts  l’Arabie Saoudite d’entraves caractérisées.

« Après deux séries de négociations sans résultats à cause des entraves des Saoudiens, les pèlerins iraniens ne pourront malheureusement pas effectuer le hajj« , a déclaré le ministre, Ali Janati.

Une délégation iranienne s’est rendue la semaine dernière en Arabie Saoudite pour tenter de trouver un accord sur le pèlerinage des fidèles iraniens à La Mecque.

Mais elle a quitté vendredi l’Arabie saoudite faute d’accord.

mecque_uneLe ministère saoudien du Hajj et ses responsables n’avaient pas l’autorité nécessaire pour prendre des décisions, avait alors déclaré Saïd Ohadi, président de l’Organisation iranienne du Hajj. Il avait ajouté que les Saoudiens n’avaient pas accepté les conditions de l’Iran.

Le ministère saoudien du Hajj avait quant à lui tenu la partie iranienne responsable de l’impossibilité pour ses pèlerins d’effectuer le hajj cette année.

iraniensCes discussions étaient la deuxième tentative des deux grandes puissances rivales du Moyen-Orient pour fixer les conditions de l’organisation du pèlerinage cette année, une gigantesque bousculade ayant fait 2.300 morts dont 464 Iraniens lors du dernier hajj de septembre 2015.

Les premiers pourparlers en avril en Arabie saoudite n’avaient pas non plus donné de résultat, dans un climat particulièrement tendu depuis la rupture des relations diplomatiques en janvier entre les deux pays.

la mecqueRyad avait proposé que les Iraniens puissent obtenir des visas électroniques imprimables, toutes les représentations diplomatiques saoudiennes en Iran étant fermées depuis janvier. Ce que Téhéran avait alors accepté.

Ryad a rompu ses liens diplomatiques avec Téhéran après que des manifestants iraniens eurent endommagé des missions diplomatiques saoudiennes, dont l’ambassade à Téhéran, pour protester contre l’exécution par le régime saoudien d’un opposant et dignitaire religieux chiite.

Au début du mois, l’Iran avait reproché à l’Arabie saoudite de ne pas avoir prévu d’arrangements satisfaisants pour que les fidèles iraniens puissent se rendre au grand pèlerinage annuel qui se tiendra à la fin de l’été, accusant Ryad de sabotage.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment les îles Canaries s’organisent suite à la faillite de Thomas Cook Voyages

Comment les îles Canaries s’organisent suite à la faillite de Thomas Cook Voyages

3294 vues
11 octobre 2019 0

Pour plusieurs pays, la faillite de Thomas Cook voyages représente une véritable catastrophe économique....

Un réseau d’agences reprend 550 agences de voyage et 400 employés de Thomas Cook

Un réseau d’agences reprend 550 agences de voyage et 400 employés de Thomas Cook

2924 vues
10 octobre 2019 0

Le plus grand réseau d’agences de voyages au Royaume-Uni reprend l’ensemble des agences de...

Ce que veut changer Harry Theocharis, le nouveau Ministre du Tourisme Grec

Ce que veut changer Harry Theocharis, le nouveau Ministre du Tourisme Grec

1692 vues
9 octobre 2019 0

Au mois de juin dernier les élections législatives en Grèce ont porté au pouvoir...