Mayotte : un potentiel touristique gaché


Mayotte aurait pu être une bien belle destination pour les francophones. Malheureusement ou heureusement, peu de médias évoquent les grèves et les manifestations dans ce département français. Selon, des témoignages, l’île pourrait ressembler à une banlieue des quartiers nord de Marseille. Pourtant, de l’avis de tous les observateurs professionnels, le potentiel touristique pourrait être exploité et faire vivre de nombreux habitants !

Mayotte serait un territoire de non-droit

Selon des personnes habitant Mayotte depuis de nombreuses années, l’île serait devenue un coupe gorge et un territoire de non-droit ! On ne compte plus les blessés, parfois graves, les véhicules détruits, les agressions, les pièges routiers partout si dangereux. Un département sous haute tension dont les habitants se demande ce que l’état français fait dans cette galère.

Des manifestations constantes depuis des semaines

Nous ne sommes pas à Paris, nous sommes à Mamoudzou, le chef-lieu de Mayotte.

mayotte manifsLes manifestants, fonctionnaires des services de l’Etat, salariés du secteur privé, retraités et de nombreuses familles ont répondu à l’appel de plusieurs syndicats. Les grévistes réclamaient par exemple l’alignement des allocations familiales et des autres prestations sociales au même niveau que dans l’Hexagone. Mais les manifestants souhaitent également que l’état lutte contre l’insécurité qui dégrade les conditions de vie à Mayotte. On manifeste également pour l’abandon du projet de loi El Khomri. La métropole a exporté ses problèmes !

Mayotte tout proche des Comores indépendantes

Alors que les autres îles des Comores ont voté pour leur indépendance, Mayotte est la seule ile à avoir voulu rester française en 2011. En 2015, la population de Mayotte est de 226 915 habitants répartie sur 376 km2. Elle a ainsi la plus forte densité de population de la France d’outre-mer, avec 603 habitants/km². Les femmes des pays limitrophes viennent y accoucher afin que leurs enfants bénéficient du « Droit du sol » et obtiennent la nationalité française, bénéficiant ainsi de tous les avantages liés à ce droit.

Une ile qui coute chère à l’état français

mayotte-2Ce nouveau département français coûterait chaque année 1 milliard 300 millions à l’état Français. Des milliers d’immigrés clandestins arrivent par vague des Comores voisines et des côtes de l’Afrique toute proche. Selon différentes sources, Pour un peu plus de 200 000 habitants, Mayotte compterait en complément 100 000 sans-papiers. N’aurait-il pas fallu prendre certaines précautions avant de déclarer cette petite île comme département ?

Le potentiel touristique est pourtant bien réel

L’île de Mayotte se situe au nord du canal du Mozambique dans l’océan Indien. Le tourisme ne représenterait actuellement que 2 et 4% du PIB de l’île, mais les professionnels insulaires voudraient développer ce secteur. Avec sa double barrière de corail, le lagon de Mayotte de 1550 km2 est l’un des plus grands du monde. Cette rareté lui permettrait de figurer dans les sites classés au Patrimoine Mondial.

Le tourisme vert pourrait également être un atout

La population mahoraise n’a pas attendu l’Unesco et ses experts pour prendre conscience de ses atouts. En 1999, un couple d’enseignants expatriés souhaitait faire découvrir les richesses naturelles de l’ile et ont participé à la création d’une association. L’association des Naturalistes de Mayotte comptait en 2014, 14 salariés, et près de 1000 adhérents. Les expatriés, les touristes, locaux, parcourent tous les coins de l’île à la découverte de ce patrimoine. L’association cherche aussi à protéger les espèces rares de l’île comme les tortues géantes et voudrait un tourisme écologique et responsable.

mamoudzou-mayotte-2Les freins sont encore nombreux pour développer le tourisme

Les professionnels déplorent toujours la saleté des lieux. Dans un sondage réalisé il y a quelques mois, 90 % des habitants de l’île la juge sale. Les poubelles entassées à l’entrée de Mamoudzou sont encore trop souvent l’accueil réservé aux touristes, en guise de colliers de fleurs, mais aussi le quotidien des habitants. A ces difficultés, il faut y ajouter le nombre insuffisant de structures d’accueil pour les vacanciers.

Ce n’est pas demain que Mayotte figurera dans tous les catalogues des TO. Et c’est bien dommage !

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Fini le Gangnam Style, le tourisme en Corée du Sud ralentit le pas

Fini le Gangnam Style, le tourisme en Corée du Sud ralentit le pas

1260 vues
13 juillet 2021 0

Courant sur des tapis, de nombreux adeptes des salles de fitness, touristes et locaux,...

Quand l’avant du voyage prépare les souvenirs d’après

Quand l’avant du voyage prépare les souvenirs d’après

2314 vues
12 juillet 2021 0

Le voyage est un plaisir concret de l’instant et c’est tant mieux. Si elles...

Reprise du tourisme : pourquoi Singapour n’est pas encore prêt

Reprise du tourisme : pourquoi Singapour n’est pas encore prêt

1296 vues
6 juillet 2021 0

La réouverture des frontières de Singapour est vitale pour la reprise économique du pays,...