Marietton prend 50 % de Solea Voyages


Sun Limited et le groupe Marietton Développement ont annoncé officiellement hier leur partenariat stratégique pour Solea Voyages, Tour opérateur français exclusivement BtoB qui sera désormais détenu conjointement par les deux sociétés.

C’est Alexandre Espitalier-Noël, le Directeur général de Solea qui est à l’origine de cette joint venture, après avoir convaincu les dirigeants de Sun Limided à Maurice de l’opportunité de s’adosser à un grand groupe distributeurs pour développer Solea voyages.

« La 1ere année d’activité a été consacrée à la restructuration de Solea (et notamment au basculement vers Gestour, ndlr), la deuxième à la refonte totale de la production et aux accords avec la Distribution (Gold chez Havas, accords avec Thomas Cook, entre autres), il était temps de passer à la vitesse supérieure et de s’adosser à un vrai moteur de croissance » explique Alexandre Espitalier-Noël.

Une pratique qui n’a pas étonné les dirigeants mauriciens de Sun limited habitués à passer des accords gagnants-gagnants pour créer de la valeur ajoutée.

Ça a été le cas avec le groupe Four Seasons il y a déjà quelques années ou, plus récemment, avec la puissante chaine hôtelière Shangri-la concernant le Touessrok (détenu désormais à 26 %).

Une histoire d’hommes

« J’ai apprécié Laurent et Arnaud Abitbol, pour leur volontarisme et leur vision à long terme  » indique Alexandre Espitalier-Noël qui précise que le comité de Direction de Solea reste identique, ainsi que l’adresse du siège parisien du TO et les 27 collaborateurs de l’entreprise.

Il aura néanmoins fallu 7 mois pour aboutir à l’annonce de cette joint venture et au protocole d’investisseur désormais signé (Sun Limited est cotée en bourse).

Pour Laurent Abitbol, Président du Groupe Marietton, « cette joint-venture correspond à la stratégie d’acquisition du groupe pour continuer à prendre des parts de marchés. Cette joint-venture renforce la verticalisation ciblée du groupe Marietton alors que nous élargissons notre offre de services».

Laurent Abitbol n’a jamais fait mystère qu’il souhaitait acquérir un tour opérateur « iles » (un TO cocotier comme il dit) et compte bien continuer à étudier toutes les opportunités de croissance.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Jet tours réouvre les ventes sur le Sri Lanka

Jet tours réouvre les ventes sur le Sri Lanka


18 juin 2019 0

Le Ministère des Affaires Etrangères français autorise à nouveau les voyages au Sri Lanka...

Ôclub vise le titre

Ôclub vise le titre


17 juin 2019 0

Ôvoyages veut accélérer encore plus sa croissance et sa visibilité grand public au travers...

Nationaltours à Québec : Jacques Cartier, nous revoilà !

Nationaltours à Québec : Jacques Cartier, nous revoilà !


12 juin 2019 0

La destination de l’attendu « Voyage de l’année » de National Tours est maintenant...