Mandelieu La Napoule abat son joker tourisme d’affaires


Pierre Louis Roucaries, Directeur du tourisme de Mandelieu La Napoule est par ailleurs Président de Provence Côte d’Azur Events, l’association région Paca qui regroupe les villes disposant des Palais des Congrès pour capter la manne du tourisme d’affaires. Si Mandelieu La Napoule est connue pour son tourisme de loisirs aux portes de Cannes et sa célèbre fête des Mimosas, la cité a accompli au cours des dix dernières années une mutation avec une croissance du tourisme dit d’affaires (congrès séminaires, incentives….) .

« Ce type d’activités qui se déroule principalement de septembre à Juin alimente à hauteur de 40 à 50 % notre activité tourisme, » précise Pierre Louis Roucaries.

Et 2018 aura été une exceptionnelle car son centre de congrès, calibré pour des réunions de taille moyenne pour 200 à 1000 participants (200 exposants pour un salon). Sur les six derniers mois 2018 18 000 nuitées ont été générés par des réunions internationales dans le domaine médical, technologique ou chimique. « C’est notre deuxième meilleure année en tourisme d’affaires après 2014. »

Un congressiste dépense en moyenne quatre fois plus qu’un touriste de loisirs. 

« En 10 ans notre centre a accueilli 500 évènements et 650.000 participants». Une activité qui permet à l’hébergement de la commune (7 000 lits en hôtels et résidences dont sept unités de 100 et 300 chambres) de ne plus fermer en hiver.

Il est vrai que Mandelieu, quasiment la porte d’entrée de Cannes, bénéficie également des retombées des grands évènements professionnels qui se déroulent au Palais des festivals. « Les emplois sont permanent avec pour une meilleure qualité des prestations hôtelières. Fort de cette belle santé du tourisme d’affaires, Mandelieu en 2019 va développer une image de destination sportive (nautisme, golf, parcours VTT dans l’Esterel…) sur le thème Mandelieu un « Spot Nature ».

Autre axe de développement l’audiovisuel en liaison avec les projets cannois comme des studios et formations autour des métiers du cinéma et relance d’un projet de musée dédié à l’histoire du cinéma et festival du film.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La grande barrière de corail à portée de main

La grande barrière de corail à portée de main

1824 vues
10 juillet 2020 0

Cet été, la Grande Barrière de corail se visite à Monaco, les pieds au...

Pourquoi le Louvre rouvre seulement à 70 %

Pourquoi le Louvre rouvre seulement à 70 %

1739 vues
7 juillet 2020 0

Après désormais trois mois et demi de fermeture, le Louvre, le musée le plus...

Monaco : l’horizon s’éloigne encore pour les Croisières 

Monaco : l’horizon s’éloigne encore pour les Croisières 

1718 vues
30 juin 2020 0

Le gouvernement monégasque précise que les grandes unités de croisière ne seront plus accueillies,...