Macao ou la chance d’être une légende !


« Small is beautifull » ! L’adage doit avoir du vrai puisque Macao, avec ses 33 Km2 et ses 600 000 habitants, se sent tout à fait à l’aise dans le costume d’une destination touristique à part entière.

Elle vend sa culture, aux frontières de la Chine et du Portugal, de l’histoire coloniale et de la modernité la plus débridée.

Avec un chiffre d’affaires 7 fois supérieur à celui de Las Vegas, ce qui lui donne une certaine légitimité, Macao propose aussi le jeu, à la fois comme tradition et comme activité touristique…

Et, durant toute l’année, son programme événementiel n’a pas à rougir devant ceux des plus grandes nations touristiques, avec des compétitions automobiles dignes de Monaco ou des spectacles capables de rivaliser avec n’importe quel Barnum américains.

Macao n’est peut-être pas vendue comme une destination de séjour dans les brochures de TO, mais elle se positionne quand même comme telle, à la manière de Hong Kong, de Singapour ou Monaco, trois autres villes qui ont acquis ce statut, ou presque.

Macao-2Pour l‘instant, Macao se vend surtout en combiné avec sa voisine « anglaise » ou avec sa nouvelle « patronne », la Chine, et sa grande sœur Taiwan, mais elle ne désespère pas de conserver plus longtemps ses clients, une semaine au lieu de quelques jours, quelques jours plutôt que quelques heures.

En attendant « ces lendemains qui chantent », l’ex comptoir portugais gère ses affaires comme s’il les vivait déjà. Avec 17 bureaux de représentation dans le monde et le budget qui leur permet de se faire entendre partout où ils sont implantés, en France notamment, Macao communique comme une grande pour diversifier aussi largement que possible ses marchés émetteurs.

Pot de terre contre un pot de fer colossal, elle estime imprudent de s’appuyer sur le seul marché domestique chinois, toujours imprévisible et de plus en plus pesant par réflexe structurel.

Captant déjà de nombreux asiatiques, japonais, taiwanais, thaïs ou autres, elle veut donc attirer aussi les occidentaux.

Macao-1Les Français sont dans leur mire en particulier. Notre culture, notre patrimoine historique, notre langue… tous ces petits riens pour nous séduisent beaucoup Macao dont les étudiants choisissent souvent la France pour suivre un cursus universitaire européen.

Ce succès d’estime, selon Marina Dupuy, la directrice du bureau parisien de l’OT Macao, est du au travail soutenu de l’Alliance Française locale… comme quoi, au Ministère des affaires étrangères, il n’y a pas que le bois des bureaux qui travaille…

Cela étant, nos compatriotes rendent bien à Macao l’estime qu’elle affiche pour notre pays ; en 2014, ils étaient 41 000 à y avoir passé au moins 1 nuit !

macao 3Parmi les occidentaux, ils ne doivent pas être les seuls car la ville, qui a célébré en juillet dernier le 10ème anniversaire de son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO, a accueilli 30 M de visiteurs en 2014.

Et ses perspectives laissent rêveur : avec un parc de 29 765 chambres de 2 à 5*, Macao en attend 6 300 de plus d’ici 2017.

Le taux de remplissage des hôtels, malgré les nombreuses ouvertures enregistrées ces dernières années, pointe quand même à plus de 86 % !

Du coup, on ne compte plus les grandes enseignes qui se pressent au portillon : après Crowne Plazza, Ritz Carlton, Marriott, Legend Palace ou Saint Régis en 2015, un Wynn de 2 000 chambres et un Parisian Macao de 3 000 chambres vont arriver en 2016, suivis de près, dès 2017, par Versace qui va ouvrir à Macao son 3ème Palazzo, et par Karl Lagerfeld qui y inaugurera son 1er établissement hôtelier.

Pour attirer le chaland, la richesse du patrimoine historique est un atout ; le jeu est une force ; le « mythe », c’est carrément une martingale ! Et Macao est un mythe, une légende ; son seul nom sonne déjà comme un roman d’aventure.

Voilà la clé de son succès et la garantie de son avenir.

Bertrand Figuier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Fini le Gangnam Style, le tourisme en Corée du Sud ralentit le pas

Fini le Gangnam Style, le tourisme en Corée du Sud ralentit le pas

1260 vues
13 juillet 2021 0

Courant sur des tapis, de nombreux adeptes des salles de fitness, touristes et locaux,...

Quand l’avant du voyage prépare les souvenirs d’après

Quand l’avant du voyage prépare les souvenirs d’après

2314 vues
12 juillet 2021 0

Le voyage est un plaisir concret de l’instant et c’est tant mieux. Si elles...

Reprise du tourisme : pourquoi Singapour n’est pas encore prêt

Reprise du tourisme : pourquoi Singapour n’est pas encore prêt

1296 vues
6 juillet 2021 0

La réouverture des frontières de Singapour est vitale pour la reprise économique du pays,...