L’UMIH en formation avec Fabius


Roland Heguy, président confédéral de l’UMIH, et Hervé BECAM, vice-président, ont rencontré, hier après-midi, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international.

« Le ministre s’est montré très à l’écoute des préoccupations des professionnels et nous a réaffirmé que le tourisme devait être un levier majeur de développement économique et social. L’attractivité de la France, c’est aussi et surtout le tourisme. Les professionnels sont prêts, avec l’Etat, à relever les défis suivants : gagner des parts de marché, attirer toujours plus de touristes internationaux et plus longtemps, redonner envie aux Français de partir à la découverte de nos territoires et miser sur le tourisme d’affaires. La destination France, nos territoires, notre savoir-faire doivent être davantage promus à l’étranger. C’est le message que nous avons fait passer et qui a été entendu par le ministre. », déclarent Roland Heguy & Hervé Becam.

Cet entretien a été l’occasion pour l’UMIH de présenter au ministre le rôle essentiel, et trop souvent méconnu, des CHR, et les dossiers majeurs de la profession.

« L’activité économique de nos établissements, c’est 60 % de l’activité du tourisme en France (chiffre d’affaires et emplois). Nous sommes présents sur l’ensemble du territoire français avec 220.000 entreprises «Made In France », non-délocalisables, représentant près d’un million d’actifs (4ème secteur pourvoyeur d’emplois, 1er secteur créateur d’emplois, 30 % de nos salariés ont moins de 30 ans) et 80 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Les acteurs du tourisme et les professionnels CHR doivent être considérés à leur juste valeur et être mieux pris en compte dans la concertation et l’élaboration des décisions. » indiquent Roland Heguy & Hervé Becam.

Lors de cet entretien, l’UMIH a demandé au ministre quelles suites seraient données aux Assises du Tourisme lancées en novembre dernier et a également présenté les propositions de la confédération sur ce sujet.

« Les conclusions des travaux devraient être faites avant l’été. Nous souhaitons qu’elles soient le point de départ d’une politique volontariste en matière de développement touristique et nous proposons que le Comité de pilotage soit pérennisé en Comité de suivi des Assises qui se réuniraient une ou deux fois par an afin de contrôler l’avancée et la mise en pratique des mesures qui seront prises. »

L’UMIH a également présenté au ministre les dossiers de la profession, notamment la promotion des professionnels du secteur, les relations avec les centrales de réservation en ligne, la location meublée touristique, la lutte contre le commerce illégal, la future appellation fait-maison, etc.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment Marriott va se développer fortement en France

Comment Marriott va se développer fortement en France

1937 vues
21 juin 2024 0

Marriott vient de dévoiler son intention d’ajouter au moins 10 établissements supplémentaires de plus...

Pourquoi Booking s’attend une nouvelle fois au pire

Pourquoi Booking s’attend une nouvelle fois au pire

2563 vues
18 juin 2024 0

Chaque année, le conseil d’administration de Booking, anciennement Priceline, envoie un rapport à ses...

Printemps mitigé pour l’hôtellerie française

Printemps mitigé pour l’hôtellerie française

2406 vues
17 juin 2024 0

Alors que le premier trimestre 2024 s’est terminé sur une hausse symbolique des performances...