LMS Croisières : Un challenger haut de gamme pour Croisieurope !


Le marché français des croisières fluviales s’étoffe un peu… LMS Croisières, jeune société créée en février 2015 par un vieux briscard de la croisière, Nicholas Sharp, son directeur général, se lance avec une offre « premium » qui veut concurrencer Croisieurope, le poids lourd du secteur.

Après une première année de test discret, le voilà qui se jette à l’eau officiellement en invitant journalistes et vendeurs sur l’un des navires, l’Amadeus Diamond, de la compagnie autrichienne Lüfner Cruises, dont les 14 navires sillonnent la plupart des fleuves majeurs de l’Europe du nord : le Rhin, le Main et la Moselle, le Rhône la Saône et la Seine, et bien sûr l’empereur des fleuves navigables européens : le Danube.

C’est d’ailleurs avec ce fleuve et sur le MS Danubia, qu’il compte faire son galop d’essai dès cet été avec deux croisières promotionnelles de 8 jours/7 nuits, vendues en tout compris à 799 €.

La première, Danube Classique, ira de Passau à Budapest et réciproquement, via Ratisbonne, Linz, Melk, Vienne et Bratislava, entre le 9 juillet et le 22 octobre.

La seconde, Rhapsodie du Danube, laissera plus de temps aux passagers puisqu’elle proposera au aller/retour Passau-Passau, avec moins d’escales : Vienne Bratislava, Budapest, Vienne et Melk, entre le 23 juillet et le 29 octobre.

Adapté à la clientèle française, le navire est un bon exemple, comme le Diamond d’ailleurs, du confort qui attend les futurs passagers de LMS Croisières.

Réparties sur 2 ponts, les 71 cabines twin de 10 M2, sont parfaitement équipées, avec deux lits, une télévision, un sèche-cheveux et des fenêtres panoramique qui peuvent s’ouvrir si l’on ne veut pas se contenter du bar panoramique ou des transats du pont supérieur pour admirer tranquillement le paysage qui défile.

Danubia_BudapestLMS CroisièresLa gastronomie du bord est également un point fort du produit, sur le Danubia comme sur les autres navires de la compagnie autrichienne que LMS propose dans sa brochure Croisières fluviales 2016, un programme que Nicholas Sharp complète avec deux autres fleuves européens bien connu des croisiéristes, le Douro et l’Elbe.

Pour le moment, après un 1 er exercice 2015 qui a rassuré l’actionnaire sur son investissement, le DG de la jeune entreprise compte engranger 900 à 1 000 clients en 2016, à la fois groupes et individuels.

En 2017, il compte déjà 1 300 pax enregistrés, rien que pour les groupes, et il envisage d’affréter pour une dizaine de semaines d’autres navires chez Lüfner Cruises.

Les 46 navires de Croisieurope font évidemment de LMS Croisières un tout petit pot de terre, mais Nicholas estime qu’il y a largement la place pour un challenger direct et plus haut de gamme que le Goliath de la croisière fluviale.

Ces premiers résultats, obtenus dans un contexte qui n’a rien de facile, renforce sa détermination, d’où les contacts qu’il cherche à développer avec la distribution.

Avec Manor, par exemple, les discussions sont en cours mais quelques mini-réseaux ont déjà passés des accords avec lui.

Vu la qualité des produits de Lüfner Cruises, son positionnement haut de gamme devrait vite être reconnu, or c’est l’un des segments les plus dynamiques du marché.

Le petit nouveau a donc des chances de s’implanter durablement dans le paysage touristique français.

Bertrand Figuier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ventes tourisme : pourquoi TUI va renforcer son site de ventes directes

Ventes tourisme : pourquoi TUI va renforcer son site de ventes directes


19 juin 2019 0

Si la stratégie du groupe allemand en termes de produits est de constituer une...

Jet tours réouvre les ventes sur le Sri Lanka

Jet tours réouvre les ventes sur le Sri Lanka


18 juin 2019 0

Le Ministère des Affaires Etrangères français autorise à nouveau les voyages au Sri Lanka...

Ôclub vise le titre

Ôclub vise le titre


17 juin 2019 0

Ôvoyages veut accélérer encore plus sa croissance et sa visibilité grand public au travers...