L’hôtellerie française démarre bien l’année


En ce début d’année 2018, les chiffre d’affaires hébergement (RevPAR) sont en croissance sur l’ensemble des catégories. Selon le baromètre de janvier 2018 publié par In Extenso TCH, les taux d’occupation et prix moyens au niveau national sont en progression sur la plupart des catégories sauf le segment Haut de gamme qui affiche un repli d’occupation d’environ 3 % et celui Economique avec une légère baisse du prix moyen.

L’Ile-de-France progresse

Les prix moyens sont en hausse sur l’ensemble des catégories, allant de 2 % sur le marché Haut de gamme à 9 % sur l’hôtellerie de Luxe. Les chiffres d’affaires hébergement sont en croissance sur toutes les catégories (5 % sur l’Economique, 9 % sur le Luxe), excepté sur l’hôtellerie Haut de gamme, affichant un repli de 3 %. Cela malgré une baisse d’occupation sur la plupart des catégories observées. Seule, l’hôtellerie Milieu de gamme affiche une progression de 3% de son occupation.

Olivier Petit, Associé chez In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie, souligne les bons résultats de l’hôtellerie francilienne hors Paris :  » Les taux d’occupation et prix moyens sont en croissance notamment sur l’hôtellerie d’entrée de gamme (9 % sur le Super-économique, 7 % sur l’Economique).  »

Les régions (hors Île-de-France et Côte d’Azur) un peu moins bien

Les chiffres d’affaires hébergement (RevPAR) sont en retrait sur la plupart des catégories. Seule, l’hôtellerie Super-économique enregistre une hausse d’un peu plus de 2 % de son RevPAR, et ceci, grâce à l’augmentation de 2 % du prix moyen. Toutefois, et malgré ces baisses, les résultats sont à nuancer car il s’agit d’une comparaison avec l’an passé où de bons résultats avaient été relevés à cette même période dus notamment au calendrier événementiel favorable.

La Côte d’Azur continue de briller

Les chiffres d’affaires hébergement sont en progression sur tous les segments, notamment sur les catégories supérieures.

La fréquentation et la recette moyenne par chambre louée sont en hausse sur toutes les catégories, à l’exception d’une baisse d’occupation d’environ 5 % sur le marché Super-économique et d’un repli du prix moyen de l’ordre de 3 % sur l’hôtellerie Economique.

Les bonnes performances de l’hôtellerie Milieu de gamme sur la Côte d’Azur ont été portées par les bons résultats au sein de l’hôtellerie niçoise, inscrivant une croissance de presque 16 % de RevPAR.

Des résidences de tourisme aux résultats contrastés 

Après une année 2017 en demi-teinte, le marché des résidences de tourisme français affiche en cette fin de mois de janvier 2018, des résultats contrastés, avec des indicateurs (taux d’occupation et recette moyenne par appartement loué) en progression en Île-de-France et en retrait en régions.

Le segment Milieu de gamme en Île-de-France se distingue, avec la plus belle progression de chiffre d’affaires hébergement (+12 % de RevPAR).

Quant aux métropoles régionales, les performances continuent de se tasser en ce tout début d’année.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Sun Resorts lance un challenge de vente avec Buddha-Bar Paris

Sun Resorts lance un challenge de vente avec Buddha-Bar Paris

996 vues
18 octobre 2019 0

Le groupe mauricien Sun Resorts invite les agents de voyage à participer à son...

Beachcomber Hotels revient aux fondamentaux. Entretien avec François Venin

Beachcomber Hotels revient aux fondamentaux. Entretien avec François Venin

1552 vues
11 octobre 2019 0

Pour tenir son rang face à la concurrence internationale de plus en plus âpre,...

Calme plat pour l’ hôtellerie française. Les vraies raisons ?

Calme plat pour l’ hôtellerie française. Les vraies raisons ?

1060 vues
10 octobre 2019 0

L’hôtellerie française a continué de stagner pendant ce deuxième mois de grandes vacances scolaires....