L’hôtel Ellington garde le bon tempo


L’Hôtel Ellington**** à Nice fête ses dix ans. En une décennie, l’établissement a réussi à s’imposer dans le paysage des 4 étoiles niçois. Retour sur une succès story :

C’est en janvier 2007, après plusieurs mois de travaux de rénovation confiés à l’architecte Olivier Antoine (à qui l’on doit la rénovation de l’Hôtel Belles Rives à Juan Les Pins et des Thermes Marins de Monte-Carlo), que rouvre l’Hôtel Ellington en 4 étoiles au centre de Nice dans un immeuble à la couleur ocre niçoise, datant de 1920.

D’emblée, l’établissement adopte la thématique Jazz en prenant pour enseigne son plus célèbre artiste, le jazzman Duke Ellington.

D’ailleurs, toute sa décoration intérieure de style jazzy est un rappel au Festival du Jazz de Nice, créé après la guerre, qui est aussi ancien que ceux d’Antibes Juan les Pins ou Montreux sans atteindre toutefois encore leur réputation.

Doté de 110 chambres et juniors suites, et une équipe de 30 salariés, l’établissement a fidélisé depuis une décennie une clientèle loisirs mais aussi d’affaires via les séminaires dans l’un des 3 espaces de réunion (130 m2).

Si à l’origine la clientèle loisir et affaires était à l’équilibre, depuis l’extension des salles de séminaire en 2012 celle d’affaires prend le dessus.  

« Depuis son ouverture, toute l’équipe a hissé cet hôtel indépendant au rang des grands 4 étoiles de la ville, souligne Mirna Klai, la Directrice adjointe, ravie de ce succès qu’elle explique par la qualité du service et des prestations.

L’établissement affiche le label écologique Clef Verte, le label « Gay Welcoming : Nice Irisée Naturellement» et le label Qualité Tourisme décroché en 2016.

L’accès à l’établissement, au cœur de la ville, va se trouver renforcée grâce à l’ouverture l’an prochain de la station souterraine Durandy de la ligne 2 du tramway qui située à une centaine de mètres, reliera l’hôtel directement aux deux terminaux de l’aéroport, au centre-ville, à Acropolis et aux quartiers du port.

«Après une année difficile après l’attentat du 14 juillet, nous renforçons nos actions commerciales. Nous participons à plusieurs salons en collaboration avec l’office du Tourisme de Nice, le Comité Régional du Tourisme ainsi qu’Atout France. Nous partons également plusieurs fois par an en démarchage, principalement en Europe et en Asie et espérons une reprise pour la prochaine saison estivale. Pour notre 10 ème anniversaire, notre barmaid Jessica, a créé un cocktail spécial avec 10 ingrédients« .

Conformément à sa tonalité Jazz, l’établissement organise souvent des concerts au Duke Bar & Lounge, jazzy bar avec accès à un patio ensoleillé de 160m² où tous les étés sont organisés des Afterworks Live.

L’encadrement de l’hôtel se compose de Valérie Pillot, Directrice Générale et propriétaire, Mirna Klai, Directrice Adjointe en charge de la commercialisation et de Mickaël Mugnaini, le responsable commercial.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Cannes : l’hôtellerie au bord du gouffre

Cannes : l’hôtellerie au bord du gouffre

1253 vues
28 octobre 2020 0

Les annulations successives des grands événements professionnels à Cannes font que la casse sociale...

Accor plonge au 4ème trimestre

Accor plonge au 4ème trimestre

1336 vues
26 octobre 2020 0

Le groupe hôtelier Accor a vu son chiffre d’affaires chuter à 329 millions d’euros...

A Cannes, un deuxième grand Hôtel licencie encore

A Cannes, un deuxième grand Hôtel licencie encore

12966 vues
21 octobre 2020 0

Après le Martinez à Cannes, où un plan est en cours, un autre 5...