L’Europe de l’Est et l’Asie, nouveau terrain de chasse pour les Low-Cost


L’analyse réalisée par le GDS Amadeus sur le premier semestre 2013 montre que l’Indonésie, l’Inde, la Thaïlande et la Malaisie représentent à elles quatre plus de 50 % de la croissance mondiale de la capacité en sièges des compagnies low-cost, évaluée à 6,8 %.

Londres reste la capitale mondiale des low-cost en termes de capacité, avec près de 15 millions de sièges disponibles auprès des compagnies de ce segment au premier semestre 2013. Dans le reste de l’Europe, le paysage est contrasté, entre Varsovie, en forte croissance (63 %), et Madrid, où l’activité est en chute libre (moins 27 %).

L’Asie, l’Eldorado

L’Asie est la région qui affiche les taux de croissance les plus élevés, avec une progression globale de 28 %, à 129 millions de sièges départ en low-cost au cours des six premiers mois de l’année 2013. En termes de capitales, il apparaît clairement que les hausses de capacité ont été réalisées sous l’impulsion des nations asiatiques émergentes.

En valeur absolue, Djakarta est la capitale qui enregistre la plus forte augmentation de capacité en low-cost, avec une progression de 2,8 millions de sièges, soit plus 44 %.

La métropole indonésienne est suivie de près par Bangkok, en hausse de 1,2 million de sièges, soit plus 30 %.

Parallèlement, le marché déjà très développé de Tokyo a lui aussi enregistré une hausse sensible de la capacité de sièges low-cost, ce qui semblerait indiquer une possible évolution des comportements, dans un pays qui faisait jusqu’ici la part belle aux compagnies classiques.

L’ Europe : un paysage mitigé

La croissance de 0,8 % de la capacité des compagnies low-cost à l’échelle européenne masque une situation en réalité très contrastée. Dans le sud de l’Europe, la capacité low-cost s’est généralement réduite, Madrid affichant même une chute du nombre de sièges départ de 27 % (la baisse la plus importante de toutes les capitales européennes).

Athènes et Rome connaissent également une baisse sensible de l’activité dans ce secteur. Le tableau est bien différent dans une grande partie de l’Europe de l’Est et du Nord. Varsovie a ainsi vu sa capacité low-cost bondir de 63 % en un an.

Les compagnies de ce segment représentent désormais 27 % de tous les passagers au départ de la capitale polonaise. La capacité low-cost a également augmenté à Istanbul et à Copenhague.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Sabre, ce GDS choisi par Riyadh Air

Sabre, ce GDS choisi par Riyadh Air

2218 vues
1 mars 2024 0

Riyadh Air, la nouvelle compagnie aérienne nationale du Royaume d’Arabie Saoudite vient d’annoncer sa...

Delta se joue de l’éclipse ? Mon œil

Delta se joue de l’éclipse ? Mon œil

2316 vues
28 février 2024 0

Le 8 avril prochain aura lieu l’une des très rares éclipses solaires totales et...

Pourquoi United Airlines veut maintenant changer ses Boeing contre des Airbus

Pourquoi United Airlines veut maintenant changer ses Boeing contre des Airbus

6229 vues
27 février 2024 0

Il semblerait que United, l’une des trois grandes compagnies aériennes américaines, et Airbus soient...