Voyages en croisières, un plongeon dans un tourisme de fond


Nous sommes encore nombreux à ne jamais avoir réalisé une croisière. Mais les scores augmentent de façon exponentielle pour les croisiéristes qui affichent depuis des années des taux de remplissage exceptionnels. Il est vrai qu’effectuer une croisière permet vraiment de comprendre comment se passe un embarquement et le type de service offert par la compagnie maritime. Alors La Quotidienne a payé pour voir… et n’a pas été déçue !

Il existe de nombreuses croisières au départ de Singapour

Plusieurs compagnies maritimes proposent des croisières au départ de Singapour. C’est une bonne idée car non seulement, les touristes découvrent la cité-état et peuvent profiter d’un voyage sans heurt.

Nous avons vu quelques personnes handicapées profiter de l’organisation de ces croisières. C’est une bonne nouvelle. Il ne s’agit pas de longues croisières. Mais les clients ont la possibilité de découvrir plusieurs pays d’Asie du Sud-Est sans avoir a vous soucier de leurs bagages.

TUI (Allemagne) est bien présent avec ses propres navires ! On a relevé les compagnies suivantes au départ de Singapour : Zamara Club Cruises, Celebrity Cruises, Royal Caribbean, Norwegian Cruise Lines, Holland America Line, Regent Seven Seas, Thomson, P&O, Aida Cruises, Costa Cruises, Princess Cruises, Cunard, Carnival Cruise Lines, Pullmantur, Crystal Cruises, Disney Cruise Line ou encore Fred Olsen Cruise

Singapour : I,4 millions de croisiéristes en 2017

Le terminal à Singapour se nomme le Marina Bay Cruise Terminal. La cité-état a investi plus de 500 millions de dollars afin d’attirer des grands navires de croisières. Le terminal a été inauguré en 2012 et c’est un vrai succès. En 2017, Singapour a vu passer plus d’un million de touristes supplémentaires grâce à ce terminal.

On imagine mal la complexité de la réalisation d’un terminal de croisière. Nous avons pu nous en rendre compte quand nous sommes arrivés au terminal pour embarquer sur notre mini croisière. Il faut d’abord se faire enregistrer et obtenir un badge qui nous permettra d’obtenir la carte magnétique de notre cabine.

Il faut ensuite passer l’immigration. Cela paraît simple mais quand il s’agit de traiter plusieurs centaines de passagers en même temps, vous vous rendez compte qu’il faut une organisation impeccable.

Par ailleurs, le navire doit faire son plein de carburant et d’approvisionnement en nourritures et boissons. Il est vrai que nous n’avions pas en tête la complexité de cette construction à l’architecture originale

Une parfaite organisation quand on monte à bord

Une fois toutes les formalités accomplies qui n’auront dure qu’a peine 40 mn, nous montons a bord du paquebot. Le personnel vérifie votre identité et conserve votre passeport. Celui-ci vous sera rendu au moment du départ. On vous remet une carte magnétique qui vous permettra de payer ce que vous souhaitez sur le navire.

Nous avons réservé sur un navire du groupe Genting

Cette compagnie de croisières est détenue par le groupe Genting dont le siège est à Kuala Lumpur. Ce groupe possède plusieurs resorts dont la plupart incluent un ou plusieurs casinos. L’hôtel de Genting au cœur de la Malaisie bat surement un record du monde avec plus de 7000 chambres.

Le dernier casino construit par Genting est situé sur le territoire d’Andorre. Le groupe possède donc une compagnie maritime dont le siège est à Hong Kong. Pour le moment la compagnie possède trois navires. Nous avons embarqué à bord Dream Cruise.

Le Genting Dream : un navire de 20 ponts !

Environ 1 700 membres de l’équipage de Dream Cruises offrent aux passagers un service de qualité particulièrement élevée. Le navire peut accueillir environ 3 300 passagers dans 1 674 cabines.

Le Genting Dream mesure 335 mètres de long sur 39,7 mètres de large et peut atteindre une vitesse de plus de 23 nœuds. Le navire dispose d’un Genting Club de 142 suites qui offre à ses clients des privilèges spéciaux tels qu’une piscine VIP exclusive ainsi qu’un espace spa séparé. Il y a 20 ponts. Nous étions dans une cabine avec balcon au pont 17. Nous avons payé environ 600 euros pour deux.

Divertissements et environnement

Les divertissements à bord des navires sont garantis à la pointe de la technologie grâce à un système de communication interactive et à un équipement de scène complet.

Genting Dream possède 35 restaurants et bars; diverses installations de divertissement telles que des théâtres, un bowling et un parc d’escalade, ainsi que beaucoup d’espace pour d’autres activités de plein air.

Le navire possède selon son constructeur allemand des éléments permettant de respecter l’environnement : une hydrodynamique améliorée, de nombreuses mesures d’économie d’énergie, la récupération de chaleur ou le nettoyage de l’eau de ballast contribuent à une expérience de croisière écologique.

En outre, sur Genting Dream, le premier MRT (tomographie par résonance magnétique) à bord d’un navire de croisière est installé.

Une cabine de grand confort

Nous n’avons bénéficié d’aucun sur-classement. Nous avons payé notre croisière comme n’importe quel passager. Nous avions sélectionné une cabine « Balcony Stateroom » (www.dreamcruiseline.com/en/cruise-experiences/cruise-staterooms/balcony-stateroom/ ). Il faut reconnaître que le lit (queen size) était hyper confortable. La salle de bain avait tout le confort nécessaire. La cabine était dotée d’un canapé.

Mais le nec plus ultra était le balcon avec deux fauteuils et une petite table. C’est un véritable avantage de pouvoir sortir sur le balcon, de sentir la brise et d’admirer la vue sans avoir a aller sur les ponts supérieurs. Les amoureux doivent apprécier. Si on entend parfois des vibrations, le navire reste incroyablement stable.

Une clientèle ayant des besoins bien différents

Le groupe commercialise ses croisières aussi bien sur Singapour ou en Malaisie mais également en Inde. Les clients venant de Singapour ou de Malaisie sont majoritairement chinois. Ils apprécient notamment de jouer au casino. Le Genting Dream a prévu de les satisfaire en installant de nombreuses tables de jeux et des bandit-manchots. Qui sont désormais électroniques.

Le jeu est une passion des chinois de Singapour ou de Malaisie. Mais il est clair que les chinois de Chine ne sont pas différents. Ils ont la possibilité d’assouvir leur passion sur Macao ou de venir en Malaisie ou à Singapour qui possède deux très beaux casinos.

Les clients indiens sont souvent en famille et leur plaisir est de bénéficier des installations nautiques a bord. On y trouve des piscines, des toboggans géants… bref les enfants et les adultes semblent adorer.

La restauration est un grand moment

Les passagers peuvent choisir différents types de restauration. Tous les passagers avaient le choix entre des spécialités chinoises, indiennes et
occidentales. Certains restaurants servaient a table. D’autres étaient en libre service. Les boissons non alcoolisées étaient gratuites.

Deux spectacles de qualité

Un grand show chaque soir dans le grand théâtre a bord. Des deux cotes de la scènes, on pouvait voir plus distinctement les artistes et éventuellement un sous-titrage en anglais.

Une croisière de trois jours qui passe trop vite

La croisière de trois jours que nous avions sélectionné avait pour objectif d’atteindre l’ile indonésienne de Bintan. Des excursions ont été organisées. Nous sommes restes a bord, connaissant déjà cette ile. Les passagers souhaitant effectuer une excursion était transportés a bord d’un petit bateau. Le navire restait de son coté dans les eaux internationales afin que les joueurs au casino puissent continuer d’assouvir leur passion.

Nos conseils

– il faut vraiment conseiller aux croisiéristes de sélectionner une cabine avec un balcon ou au moins un hublot. Au moment de payer, il y a une
différence de prix mais sur place, les clients seront ravis.
– Bien vérifier que la taxe d’embarquement soit incluse dans le prix annoncé
– Les repas peuvent satisfaire une clientèle peu exigeante. Cependant, le navire propose des restaurants plus qualitatifs mais payant. Pour
bénéficier de repas de qualité, les compagnies européennes comme Ponant ou MSC sont à conseiller.
– Un mauvais point : le Wifi était payant !
– Il est important d’arriver en avance au port d’embarquement et tenter d’éviter la foule. Il n’est plus rare d’embarquer 2000 – 3000 passagers.

Cela faisait quelques années que nous n’avions pas réaliser de croisière. Les différences sont énormes. Les navires sont très stable donc adieu le mal de mer.
Le choix de la cabine est très important. Il ne faut pas hésiter à dépenser quelques centaines d’euros supplémentaires pour bénéficier d’une cabine
confortable et surtout d’une vue extérieure. Disposer d’un balcon est un véritable avantage. Une belle salle de bain fait partie du confort attendu.
De notre cote, nous sommes conquis et attendons une belle occasion pour tester a nouveau une croisière … si possible européenne.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment FTI Voyages va devenir le 3ème tour opérateur français

Comment FTI Voyages va devenir le 3ème tour opérateur français


13 février 2019 0

Le groupe FTI est le 4 ème voyagiste en Europe. Son histoire est intéressante...

Visit Europe dévoile son nouveau site pro pour les conseillers en voyages

Visit Europe dévoile son nouveau site pro pour les conseillers en voyages


11 février 2019 0

C’est en tenant compte des attentes des agents de voyages et en les associant...

MSC Zoé marche à voile et à la vapeur

MSC Zoé marche à voile et à la vapeur


5 février 2019 0

C’est à Londres que MSC Cruises a choisi d’annoncer l’arrivée de l’Intelligence Artificielle dans...