Les bons comptes de la Compagnie des Alpes malgré


Le chiffre d’affaires consolidé de la Compagnie des Alpes pour le 1er trimestre de son exercice 2022/23 s’élève à 202,3 M€, soit une progression par rapport au 1er trimestre de l’exercice précédent de 21,3 % à périmètre réel et de 15,3 % à périmètre comparable, c’est-à-dire retraité de l’acquisition de MMV. Les trois activités du Groupe ont fait preuve de dynamisme.

Le chiffre d’affaires de la division Domaines skiables et Activités Outdoor s’établit à 66,7 M€ pour le 1er trimestre 2022/23, soit une progression de 6,5% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

Le chiffre d’affaires des remontées mécaniques, stricto sensu, qui représente l’essentiel de l’activité de cette division, est en hausse de 5,7 %.

Sa croissance est portée par une augmentation de 1,2 % du nombre de journées-skieur et par une progression de 4,5 % du revenu moyen par journée-skieur. Cette performance a été réalisée malgré des conditions météorologiques défavorables.

Après des premières chutes de neige tardives ayant quelque peu perturbé l’avant-saison, les vacances scolaires de Noël s’annonçaient très dynamiques avec un bon manteau neigeux et des réservations en hausse chez les différents hébergeurs.

Cependant, l’épisode de redoux qui a affecté les Alpes entre Noël et le Jour de l’an s’est notamment traduit par plusieurs jours de pluie et un taux d’ouverture des pistes plus faible qu’à l’accoutumée.

Malgré un bon niveau de fréquentation des stations, les ventes de forfaits s’en sont trouvées pénalisées, notamment dans les stations de moindre altitude du domaine de Grand Massif.

A contrario, les ventes de forfaits ont été bien meilleures depuis début janvier.

Ainsi, au 13 janvier, le nombre de journées-skieur ressort en progression de plus de 6 % en cumul depuis le début de l’exercice, illustrant la très bonne dynamique enregistrée lors de la première quinzaine de janvier.

La première semaine de 2023, qui correspondait, comme l’an dernier, à la deuxième semaine des vacances scolaires allemandes, belges et néerlandaises, s’est bien déroulée.

Et sur l’ensemble de la période, le Groupe a bénéficié d’une base de comparaison favorable due à l’absence de la clientèle britannique à la même époque l’an dernier (jusqu’à mi-janvier 2022 en raison des restrictions sanitaires).





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un bon mois de février pour le tourisme à Paris ?

Un bon mois de février pour le tourisme à Paris ?

1462 vues
28 février 2024 0

Pour ce début d’année, les volumes de touristes nationaux et de touristes internationaux sont...

Une charte du Tourisme durable pour les Hauts de Seine

Une charte du Tourisme durable pour les Hauts de Seine

1929 vues
26 février 2024 0

À la suite du vote de l’Agenda 2030 lors de la séance de l’assemblée...

Le Salon du Voyage Insolite arrive bientôt

Le Salon du Voyage Insolite arrive bientôt

2081 vues
23 février 2024 0

Le directeur du Salon du Voyage Insolite, Daniel Benchimol, a annoncé deux grandes nouvelles...