Les appart’hôtels réagissent face à la montée de l’hébergement collaboratif


Les chaines hôtelières s’inquiètent et commence à créer de nouveaux concepts pour les clients qui choisissent désormais des hébergements proposés par les particuliers au travers des plateformes comme Airbnb, HomeAway, Wimdu. AccorHotels travaille sur son concept Jo & Joe, un concept d’hôtellerie qui vise la génération des 18/35 ans. Une chaine comme Ascott spécialisée dans les appart’hôtels va lancer également elle aussi son nouveau concept.
Les hôteliers n’ont pas cru à l’essor du logement collaboratif

En son temps les compagnies régulières n’ont pas voulu croire à l’essor des compagnies low-cost. On voit aujourd’hui les dégâts consécutifs à une vision impérialiste. Les hôteliers, eux, ont dû mener avec retard, une première bataille contre les sites de réservation comme Booking qui imposaient des règles anti-commerciales.

Désormais, ils doivent adapter leurs produits face à la montée du logement venant de l’économie collaborative.

accor 2Malgré des règles plus contraignantes, l’hébergement collaboratif gagne du terrain

L’hébergement collaboratif gagne du terrain, ce n’est plus une perspective, c’est un fait. Et les possibilités pour trouver un hébergement chez un particulier sont extrêmement nombreuses.

On trouve bien sûr le géant Airbnb, mais également HomeAway. Ce dernier est présent au travers de plusieurs marques comme Abritel et Homelidays en France, OwnersDirect.co.uk au Royaume-Uni, Toprural en Espagne, Fewo-Direkt.de en Allemagne ou VRBO.com et VacationRentals.com aux États-Unis.

big-bed-roomHomeAway opère également au travers de BedandBreakfast.com. Mais certaines villes ou pays imposent de plus en plus de règles contraignantes.

Si Airbnb est visé par des contraintes administratives, les autres opérateurs sont également concernées

Par exemple, il existe une limite de 60 jours de location pour un propriétaire à Amsterdam. A partir du printemps 2017, on impose une limite de 90 jours par an pour les propriétaires à Londres.

New York impose des amendes pouvant atteindre 7500 $ pour des propriétaires louant leur appartement moins de 30 jours.

laundry-area-lyf-dataEn France, le fisc a obtenu des plateformes de réservation que lui soit communiqué les revenus des plus gros loueurs, bien souvent des professionnels qui passent pour des particulier, afin d’effectuer les rapprochements et appliquer les redressements fiscaux nécessaires.

De fortes amendes sont imposées en Espagne pour ceux qui ne déclarent pas leur logement à la location. La mairie de Barcelone a annoncé récemment son intention de sanctionner les plateformes de location de logements en ligne Airbnb et HomeAway.

Lyf : le nouveau concept d’appart’hôtel pour la chaîne Ascott

La chaîne Ascott (Ascott, Citadines et Somerset) a dévoilé son nouveau concept d’hébergement qui se nomme : Lyf. Dans un  communiqué de presse, Ascott a déclaré que les propriétés seront conçues pour faciliter l’interaction entre les clients. Il y aura des espaces communs et des zones de co-travail qui pourront facilement être transformées en zones pour des ateliers ou des rencontres sociales.

lyf-social-kitchen-data« Chaque Lyf aura bien sa propre personnalité avec une conception alliant le plaisir et excentricité ».

Des hébergements conçus pour des jeunes de moins de 35 ans

Ascott nomme « millennial », le segment de clients visé par la chaîne.

Il s’agit de clients qui ont entre 18 et 35 ans. Cependant, Ascott a déclaré ensuite que la chaîne ne présentait pas « millennial » par âge, mais comme «une génération sociale qui a soif de découvertes et le désir de faire partie d’une communauté ». Cette clientèle représenterait 25 % de ces clients actuels.

10 000 offres d’ici 2020 pour Lyf

Ascott a indiqué viser 10.000 unités sous la marque Lyf d’ici 2020. Le groupe va rechercher ses offres prioritairement en Australie, France, Allemagne, Indonésie, Japon, Malaisie, Singapour, Thaïlande et le Royaume-Uni.

On peut affirmer que l’hôtellerie traditionnelle est touchée par cette déferlante d’offres de séjours chez les particuliers. Les grandes chaines mettent des moyens pour proposer des alternatives. La petite hôtellerie va devoir se remettre en question pour séduire les nouveaux consommateurs.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Trois questions à Nicolas Staub, Beachcomber Hotels & Resorts

Trois questions à Nicolas Staub, Beachcomber Hotels & Resorts


30 juin 2022 2

A l’île Maurice, Nicolas Staud a pris la suite de François Venin à la...

Un premier hôtel Intercontinental à Tashkent en Ouzbékistan

Un premier hôtel Intercontinental à Tashkent en Ouzbékistan


22 juin 2022 0

InterContinental annonce son premier hôtel de luxe en Ouzbékistan, dans le complexe en plein...

A Venise, Four Seasons met la main sur le Danieli

A Venise, Four Seasons met la main sur le Danieli


9 juin 2022 0

Four Seasons assurera la gestion de l’historique Hotel Danieli. Après d’importantes rénovations, la propriété...