Le Voyage en Orient façon Aya


Les contes des mille et une nuits ont fasciné de tout temps les voyageurs du monde entier. C’est d’ailleurs cette région du monde, merveilleuse terre de tourisme, dont c’est fait la spécialité le tour opérateur Aya Désirs d’Orient, créé et dirigé par Adeline Kurban Fiani.

Près de 40 destinations proposées

Depuis douze ans, née d’une entreprise familiale au Liban, Aya Désirs d’Orient, une marque du groupe KTS, propose des voyages taillés sur mesure, une bonne quarantaine de destinations, pour les agences aux clients les plus exigeants avec comme philosophie le zéro défaut et la proximité systématique avant, pendant et après le séjour.

« La standardisation ne peut plus être une solution » indique ainsi Adeline Kurban Fiani, « ce n’est plus d’actualité. La personnalisation, la customisation, le sur mesure doivent être la règle… car il y a une vraie fatigue des consommateurs face à la monotonie du globalisme !! Et encore plus en termes de voyages ! ».

Le tour opérateur reste fidèle à sa ligne de conduite : être toujours proches des agents de voyages et les sensibiliser de façon exhaustive en les faisant soit voyager directement au travers d’éductours pointus, soit en faisant appel aux offices de tourisme pour des présentations ludiques et toujours très enrichissantes.

L’engouement pour les pays du Moyen Orient ne ne dément donc pas

Après quelques années de disette, le Moyen Orient retrouve ses couleurs. Avec Oman, la Jordanie et l’Egypte, cette année, c’est l’un des must du dernier catalogue du voyagiste qui décline sa production en six chapitres : Désirs d’Orient, Désirs d’Asie, Désirs d’Amérique, Désirs d’Afrique et des îles, Désirs d’Océanie et Désirs d’Europe.

Dans le top Ten des destinations programmées par Aya Désirs d’Orient, on retrouve toujours pèle mêle le Liban, Les Emirats arabes Unis, L’Egypte, Oman mais également le Bahrein, le Qatar, Chypre et Israël.

« Nous avons fait voyager quelques 20 000 clients en 2018 (+20 % vs 2017, ndlr) avec un panier moyen d’environ 1200 euros, précise Adeline Kurban Fiani, nous savons que nous pouvons faire encore mieux en 2019« .

L’offre aérienne importante, le soleil des destinations, le sourire de la population couplés avec le professionnalisme du voyagiste devrait logiquement lui donner bon espoir d’y parvenir.

PR

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Jet tours réouvre les ventes sur le Sri Lanka

Jet tours réouvre les ventes sur le Sri Lanka

899 vues
18 juin 2019 0

Le Ministère des Affaires Etrangères français autorise à nouveau les voyages au Sri Lanka...

Ôclub vise le titre

Ôclub vise le titre

1013 vues
17 juin 2019 0

Ôvoyages veut accélérer encore plus sa croissance et sa visibilité grand public au travers...

Nationaltours à Québec : Jacques Cartier, nous revoilà !

Nationaltours à Québec : Jacques Cartier, nous revoilà !

1223 vues
12 juin 2019 0

La destination de l’attendu « Voyage de l’année » de National Tours est maintenant...