Le trafic international fait redécoller Nice


A fin août plus de huit millions de passagers ont déjà été enregistrés à l’aéroport de Nice depuis le début de l’année. Les 12 millions de passagers attendus en 2022 confirme la forte reprise du trafic.

L’augmentation des vols offerts par les compagnies étrangères font qu’à l’approche de l’automne les deux tiers du trafic à Nice sont désormais à l’international. Durant l’été 55 compagnies ont assuré un programme de 107 destinations très proche de celui enregistré durant l’été 2019.

Sur le seul mois d’août, l’aéroport a traité 1,5 million de passagers dont un million vers ou depuis l’étranger. Sans surprise les plus grosses augmentations ont été enregistrées vers les hubs du le Moyen Orient (+170 %) grâce à l’arrivée de nouvelles compagnies comme Gulf Air vers Bahreïn, Etihad Airways vers Abu-Dhabi Kuwait Airways vers le Koweït complétant le quotidien d’Emirates vers Dubaï .

C’est aussi une forte augmentation du trafic vers l’Amérique du Nord (+300 %) grâce aux trois compagnies qui assurent la liaison vers New York (Delta, United, Airlines, La Compagnie) et les deux sur le Canada ( Air Canada et Air Transat).

L’Europe connait une croissance de deux chiffres malgré l’absence de vols vers la Russie (Moscou, Saint Pétersbourg ), l’Ukraine (Kiev, Lviv) et d’autres destinations des pays de l’Est.

La Russie générait un fort trafic. Au cours de l’été 2019, 32 vols par semaine reliaient Nice à la Russie. Résultat sur les les huit premiers mois de l’année à Nice dépasse les 8,2 millions (+135 %) dont 5 millions pour l’international (+238 %) et plus de 3 millions pour le domestique (57 %).

Et le programme hiver 2022/23 qui débute le 30 octobre s’inscrit sur la même tendance avec cet hiver plusieurs nouveautés comme la desserte de Tirana en Albanie, de Cracovie de Varsovie par Lot en Pologne en concurrence avec Wizz Air mais aussi Cluj et Belgrade par Wizz Air, en Allemagne c’est Eurowing qui desservira Hambourg et Stuttgart alors que Transavia offre Eindhoven, EasyJet ouvre Manchester, Flyr desservira Oslo en concurrence avec Norwegian, Air Algérie sera présent vers Alger, Royal Air Maroc vers Casablanca alors qu’EasyJet annualise sa desserte quotidienne vers Marrakech et Finnair vers Helsinki prolonge sur l’année son vol. Une croissance qui met en évidence la faiblesse de l’offre directe d’Air France à Nice en dehors de Paris et Lyon ou la discrétion de Transavia.

Une faiblesse qui confirme la forte présence des compagnies étrangère.

Ainsi le premier opérateur aérien à Nice, qui est toujours la plus importante de province, que ce soit en matière de traitement passagers et d’offre destination est toujours EasyJet.

L’aéroport termine également l’année avec la multiplication des inaugurations d’hôtels depuis quelques mois sur sa bande limitrophe (Sheraton, Radisson Blu, Okko, Marriott…) et l’inauguration d’une halte ferroviaire Nice Aéroport pour les TER en face du Terminal.

Elle préfigure la future gare TGV prévue en 2026.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’extraordinaire longévité d’un légendaire aïeul

L’extraordinaire longévité d’un légendaire aïeul


28 septembre 2022 0

Le DC-3 fut officiellement mis en service le 25 juin 1936. Avant le début...

Les nouvelles ambitions de Delta Air Lines

Les nouvelles ambitions de Delta Air Lines


27 septembre 2022 0

A l’occasion du dernier salon IFTM Top Resa, La Quotidienne a eu le privilège...

Thaï Airways dévoile son plan de vol pour cet hiver

Thaï Airways dévoile son plan de vol pour cet hiver


26 septembre 2022 0

Du 30 octobre 2022 au 25 mars 2023, Thai Airways opérera ses vols dans...