Le tourisme en Afrique de l’Ouest est-il condamné ?


L’Union africaine a annoncé qu’elle se réunirait d’urgence pour définir une stratégie à l’échelle du continent sur l’épidémie d’Ebola qui ne cesse de s’étendre en Afrique de l’Ouest.

Selon un dernier bilan de l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, l’épidémie d’Ebola qui touche principalement depuis le mois de décembre la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia a fait plus de 1 900 morts. Conséquence directe: la plupart des compagnies aériennes ne desservent plus aujourd’hui ces pays.

L’épidémie d’Ebola risque de continuer sa flambée: des milliers de nouveaux cas sont attendus en Afrique de l’Ouest, a averti hier lundi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Sa croissance pourrait être « exponentielle« .

Alors que l’épidémie a déjà fait plus de 2000 morts depuis le début de l’année au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, le pire pourrait être encore à venir.

« Plusieurs milliers de nouveaux cas d’Ebola sont attendus dans les trois prochaines semaines au Liberia« , le pays le plus touché, a affirmé l’OMS.

L’organisation a dit s’attendre à une « croissance exponentielle » dans les pays où il y a une transmission intense du virus.

Selon le bilan de l’organisation en date du 5 septembre, près de 4 000 personnes ont déjà été infectées, dont 2 097 sont mortes dans les trois pays les plus touchés.

Signe de l’inquiétude internationale: deux jours après le déblocage par l’UE de 140 millions d’euros, le président américain Barack Obama a annoncé dimanche que les Etats-Unis allaient mobiliser leurs moyens militaires pour aider à lutter contre une épidémie « hors de contrôle ».

L’Union africaine (UA) s’est elle aussi impliquée: elle s’est réunie lundi à Addis Abeba pour définir une stratégie africaine. Il a été « décidé d’exhorter tous les pays membres à lever toutes les interdictions de voyage, afin que les gens puissent se déplacer et faire du commerce« , a déclaré la présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma.

Les mesures de fermetures des frontières ne font qu’étrangler un peu plus ces pays déjà fragiles et compliquent l’action humanitaire. Onze groupes internationaux présents en Afrique de l’Ouest ont d’ailleurs appelé lundi à lever « toute restriction aux voyages« .

De nombreuses compagnies aériennes ont suspendu leurs vols en provenance des pays affectés par l’épidémie. Après Air Côte d’Ivoire d’abord, puis Gambia Bird Airlines, c’est autour de Ceiba Intercontinental et Kenya Airways. En Sierra Leone, c’est l’inquiétude. Seules Royal Air Maroc, Bruxelles Airlines et Air France desservent encore la capitale, Freetown. Et ce malgré les appels au calme de l’Organisation mondiale de la santé.

Aucune restriction de voyages touristiques et commerciaux, martèle-t-elle depuis plusieurs semaines. Selon Fadela Chaïb, porte-parole de l’organisation, le risque de transmission d’Ebola via les voyages en avion est faible.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1370 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1404 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

1369 vues
20 juin 2019 2

La situation géographique de Singapour aurait pu être un handicap. La ville-état se trouve...