Le tourisme de ski en crise faute de neige


Côté tourisme de montagne, le début du mois de décembre était prometteur, mais après le milieu du mois, l’Europe connaît l’un des hivers les plus chauds jamais enregistrés, ce qui a contraint la plupart des stations de ski à être sans neige en ce moment.

C’est le cas de certaines aussi emblématiques que celles de Chamonix ou d’Innsbruck. Ce n’est pas surprenant car dans huit pays européens, ce mois de janvier a été enregistré les journées les plus chaudes – ou les moins froides – de l’histoire, avec des températures qui ont atteint 20 degrés en Allemagne ou en Suisse.

D’un point de vue météorologique (facteur clé en montagne), il faut s’attendre à une perte de 25 % de l’enneigement envisagée d’ici 2050. Aucune station française n’aurait alors la capacité d’offrir de pratique du ski alpin sans neige de culture artificiellement produite.

Qui dit montagne de demain, dit aussi nouvelle clientèle… et cela concerne donc les populations les plus jeunes, qui sont très sensibles à l’avenir de la planète et aux sujets environnementaux.

Avec une clientèle vieillissante, il est essentiel de proposer des offres et activités adaptées aux jeunes afin d’assurer une pérennité financière pour les professionnels de la montagne.

Chez nos voisins, les températures sur la face nord des Alpes suisses, telles que rapportées par MétéoSuisse, sont typiques du mois de juin. La station d’Adelboden, qui s’apprête à recevoir une épreuve de Coupe du monde, a déclaré que presque tout devra se dérouler sur des pistes de neige artificielle. Même les stations les plus hautes ne sont pas épargnées par cette catastrophe.

Le Splugen suisse, à 1 500 mètres d’altitude, a toujours été considéré comme « sûr » en raison de son altitude. Cependant, lundi dernier, il a fermé toutes ses pistes faute de neige.

La crise, évidemment liée au changement climatique, crée un problème pour les assureurs voyage car de nombreux touristes se tournent désormais vers ces compagnies pour obtenir une indemnisation. Cependant, il existe peu d’assurances qui incluent ce type de circonstance dans la couverture.

A noter que les Deux Alpes, la station française qui compte pratiquement 70% de ses pistes au-dessus de 2 000 mètres, a eu de la neige et a fonctionné à cent pour cent de sa capacité pendant cette pause festive.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Anatara débarque à Nice

Anatara débarque à Nice


31 janvier 2023 0

Après une vaste rénovation qui a duré deux ans, une adresse historique de la...

Les bons comptes de la Compagnie des Alpes malgré

Les bons comptes de la Compagnie des Alpes malgré


27 janvier 2023 0

Le chiffre d’affaires consolidé de la Compagnie des Alpes pour le 1er trimestre de...

Avia Partner, assistance aéroportuaire, recrute 190 personnes à Nice

Avia Partner, assistance aéroportuaire, recrute 190 personnes à Nice


25 janvier 2023 0

La forte reprise du trafic aérien à Nice en 2022 (12,2 millions de passagers)...