Le Quai d’Orsay allège enfin ses restrictions pays


Depuis lundi soir, le paragraphe sur la vigilance des 43 pays, sur le site de la diplomatie française www.diplomatie.gouv.fr, a été supprimé et remplacé par un message de vigilance plus général et, selon le président du Seto, René-Marc Chikli, « ainsi plus conforme à la réalité et à la diversité du terrain« .

Cette note du ministère français des affaires étrangères, portant à 43 le nombre de pays (principalement musulmans d’ailleurs) , avait ravivé la tension entre la France et un certain nombre de pays « amis », choqués d’être assimilés à des états quasi-terroristes (du moins implicitement).

Afghanistan, Algérie, Bahreïn, Burkina Faso, Burundi, Comores, Djibouti, Egypte, Emirats arabes unis, Ethiopie, Indonésie, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Kenya, Koweït, Liban, Malaisie, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigéria, Ouganda, Oman, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, Qatar, Sénégal, Somalie, Soudan, Syrie, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie, Yemen avaient ainsi été mélangés, mixés pèle-mêle sans tenir compte des réalités sécuritaires très diverses de chacun d’eux sur le terrain.

Ceci avait provoqué un réel cafouillage diplomatique et heurté (faute de communication concertée) bon nombre de susceptibilités françaises et internationales

« Nous ne déconseillons pas les déplacement touristiques de nos compatriotes. Les Français doivent prendre en compte comme seules informations, celles communiquées par le Ministère des Affaires Etrangères sur son site. Nous demandons par contre une vigilance particulière sur les zones stipulées dans les fiche pays “ indique un porte-parole du quai d’Orsay.

Les professionnels (Seto, Snav, Fnam, Bar) réunis vendredi dernier autour de Laurent Fabius ont en tout cas de quoi se réjouir de l’efficience de leur action commune: certaines grandes destinations touristiques françaises sont repassées dans le vert, au premier rang desquelles la Tunisie dont le Quai d’Orsay indique la transition démocratique et la stabilisation de la situation politique et sécuritaire, « favorable aux projets de déplacements touristiques ou professionnels dans le pays » et, de ce fait , non plus considérée comme une destination « à risque‘.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Lyon passe devant Nice dans le top 10 des destinations touristiques

Lyon passe devant Nice dans le top 10 des destinations touristiques


11 octobre 2021 2

La capitale de Gaules est largement plébiscités par les Français pour les vacances de...

Pourquoi le Groupe Barrière pourrait perdre ses deux casinos cannois

Pourquoi le Groupe Barrière pourrait perdre ses deux casinos cannois


4 octobre 2021 0

La ville de Cannes a lancé une consultation pour l’exploitation à l’automne 2022 des...

Pourquoi Cannes Lions reste à Cannes

Pourquoi Cannes Lions reste à Cannes


30 septembre 2021 0

Cannes Lions le plus grand salon de la création numérique et de la publicité...