Le Ponant met l’accent sur sa distribution


Portée par le succès grandissant de la Croisière, Le Ponant termine l’année 2015 presque aussi bien que la précédente. En 2014, son chiffre d’affaire était de 120 M €, il avait grimpé de 50 % par rapport aux 80 M de 2013. Et bien, en 2015, le voilà qui caracole à 165 M €, soit 40 % de plus, pour 28 000 pax, dont 70 % de francophones et 30 % sur affrètement.

Également rassurée par le volume croissant du marché touristique haut de gamme, voilà maintenant la compagnie de croisière française qui investi dans 4 navires supplémentaires de 92 cabines 100 % avec balcon (dont 4 suites de 45 M2), toujours très haut de gamme, qui viendront ainsi doubler ses capacités.

Ces bateaux, qui arriveront 2 par 2 sur le marché entre 2018 et 2019, n’ont rien d’anodin. À leur poupe, par exemple, la marina sera modulable de façon à autoriser différentes activités mais aussi l’arrimage de zodiaques ou de bateaux d’excursions plus conséquents.

On parle encore d’un étonnant salon, qui permettra d’observer les fonds marins grâce au verre très sophistiqué qui remplacera une partie de la coque !

Ces 4 nouveaux bâtiments sont aussi plus petits, pour pouvoir proposer des itinéraires inédits, vers les Grands Lacs, par exemple, ou sur l’Orénoque…

Ils sont surtout certifiés « Glace » pour naviguer en toute sécurité dans les mers froides des deux pôles, de l’Alaska ou du Groenland.

Le Ponant en profite donc pour élargir considérablement son offre.

La compagnie proposait du yachting de croisière en s’appuyant sur le haut de gamme, la culture et le chic français ; elle déploie désormais largement ses croisières polaires, ses croisières « aventure » en quelque sorte.

Ce segment du marché touristique a le vent en poupe. Dans le terrestre, il existe depuis longtemps mais sort progressivement de sa niche. Dans le maritime, Hurtigruten, Apsara et quelques pionniers étaient sur le coup.

Visiblement, ils comptent s’y développer très vite ; Hurtigruten par exemple entend doubler sa présence en Antarctique l’hiver prochain et travaillerait même sur des projets de nouveaux navires.

D’autres opérateurs semblent également s’y intéresser, comme Crystal Cruises et Scenic Cruises…

Dans un contexte pareil, on comprend aisément l’ampleur de l’investissement consenti par Artemis, Holding de la famille Pinault, pour développer l’activité du Ponant et l’imposer toujours plus comme leader mondial dans le secteur des croisières d’expédition 5 *.

On comprend encore plus aisément que la compagnie redouble d’efforts auprès des 800 agences de voyages qui la vendent.

Pour commencer, et d’abord les remercier de leur contribution, la compagnie a reçu jeudi dernier 300 vendeurs à l’Aquarium de Paris.

Viennent ensuite les outils qui leur sont désormais proposés.

Outre les carnets de voyage papier qu’elle va réintroduire, Le Ponant publie aussi un nouveau guide du vendeur et une nouvelle plateforme d’e-learning.

Dans la foulée, elle leur prépare des nouveaux éductours et des visites de navires à quai.

Enfin, au mois de janvier, elle a inauguré un « Pavillon Ponant », 72 avenue Victor Hugo, dans le 16ème arrondissement de Paris, où elle organisera des formations de 20 personnes maximum et des petits événementiels qui impliqueront autant que possible ses distributeurs, voire même ses clients.

Inauguré à la fin janvier, cet espace donne un avant goût des navires du Ponant, de leur décoration et de l’atmosphère intimiste si particulière à ses grands yachts.

La compagnie y met aussi en avant ses partenaires, comme Fragonard, dont les fragrances vont y fleurir, comme les champagnes de la Veuve Clicquot ou comme Ladurée, dont les macarons ne manqueront d’y fidéliser le public attendu.

Comme quoi, le commerce n’est pas forcément l’ennemi du bon goût.

Bertrand Figuier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Blue Passion : comment Atradius accompagne les voyageurs lésés par la faillite

Blue Passion : comment Atradius accompagne les voyageurs lésés par la faillite

1461 vues
25 janvier 2021 0

La société Atradius CYC, s’est portée caution personnelle et solidaire de l’opérateur de voyages...

Transport aérien : Une envie de voyager plus forte que jamais

Transport aérien : Une envie de voyager plus forte que jamais

1982 vues
20 janvier 2021 0

L’année 2020 a ramené le secteur du transport aérien à leur niveau des années...

Les professionnels français du voyage ne décolèrent pas

Les professionnels français du voyage ne décolèrent pas

3764 vues
18 janvier 2021 1

La décision du Premier Ministre Jean Castex d’imposer un isolement de 7 jours à...