Le Morbihan met son grain de sel pour séduire les touristes


Le Morbihan, terre de salins. C’est un attrait que le Conseil départemental compte bien ajouter à la déjà immense palette d’atouts touristiques du Morbihan. Alors que la production de sel avait totalement disparu du département au début des années 60 dans une crise qui toucha aussi les voisins de Guérande, le retour en grâce auprès des consommateurs des produits locaux et naturels a offert une opportunité aux élus de relancer l’activité.

« Produire du sel, c’est bien mais nous avons deux objectifs prioritaires, explique François Goulard, président du Conseil départemental. Tout d’abord, l’entretien et la mise en valeur des Espaces Naturels Sensibles (ENS) dont nous sommes propriétaires. Puis leur ouverture aux scolaires et aux touristes. »

marais_salants_guerandeIl a donc fallu lancer la rénovation de marais salants et trouver des gestionnaires au double profil rare de professionnel du sel et de l’accueil du public. En 2003, un premier paludier était installé sur les 10 hectares du marais de Lasné à Saint-Armel, à l’entrée de la magnifique presqu’île de Rhuys. En 2012, un second sur le marais de Kervilhen à La Trinité-sur-mer, à l’autre bout du département.

paludière1-YPLes tâtonnements des débuts ont amené à la séparation avec le premier paludier et jeudi 28 avril, François Goulard était tout heureux de remettre les clés du marais de Lasné à Nathalie Krone, paludière arrivant de Guérande.

« Nous avons maintenant en place les personnes idéales pour promouvoir ces territoires naturels au grand bénéfice des visiteurs, conclut François Goulard. Avec des panoramas uniques sur le golfe et ses îles qui changent d’heure en heure, Nathalie va apporter toute sa connaissance et son savoir-faire. »

La jeune femme, retenue après une sélection rigoureuse, avoue avoir eu un coup de cœur pour le site. « Avec mes 24 œillets (ndlr. zones où se dépose au final le sel), je compte produire 24 tonnes de sel à l’été 2017 que je revendrai sur les marchés. D’ici là, il me faut réaliser quelques travaux et peaufiner mes programmes d’animation pour les visiteurs. »

Désormais, le Morbihan est le secteur de production de sel marin le plus au nord-ouest de l’Europe.

Yves Pouchard





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme des seniors : les vraies bonnes raisons de s’y intéresser !

Tourisme des seniors : les vraies bonnes raisons de s’y intéresser !

1339 vues
19 juin 2019 1

Le Japon, qui accueille le G20, a mis sur la table des discussions un...

Suite et fin du débat sur les ambitions des tour opérateurs étrangers en France (Vidéo)

Suite et fin du débat sur les ambitions des tour opérateurs étrangers en France (Vidéo)

1103 vues
18 juin 2019 0

Troisième et dernière partie de cette 36 ème Table de La Quotidienne où l’on...

Côte d’Azur : de premières tendances en demi teinte pour le tourisme

Côte d’Azur : de premières tendances en demi teinte pour le tourisme

992 vues
18 juin 2019 0

Lors de son assemblée générale en juin, le CRT Côte d’Azur a dévoilé les...