Le Kwazulu Natal, au coeur de l’ Afrique du Sud


A peine arrivé à Johannesburg, Joburg pour les initiés, nous avons pris la route guidé avec maestria par Emmanuel Aupetit notre guide francophone. Nous avons rapidement traversé les paysages de l’Orange free state. En suivant à belle allure la longue route toute droite parfaitement entretenue.

Sous le regard impavide des troupeaux de bovins.

Peu d’habitations, tout juste quelques fermes éparses jusqu’à Ladysmith. Une ville historique qui fut en 1900 le lieu d’une bataille restée célèbre lors de la guerre des Boers. Un épisode d’ Afrique du Sud qui aurait pu changer la destinée du monde.

Nous étions presque arrivés à destination. La piste débutait et après avoir changé pour un véhicule 4 X 4 plus adapté.

Un véhicule tout terrain conduit avec brio par Iris, la jeune et joviale apprentie ranger belge attachée au lodge. Nous venions de rentrer dans la réserve privée de Nambiti. Le trajet fut relativement court avant d’arriver au lodge d’Esiweni (5 étoiles luxe.)

Un accueil chaleureux par son récent propriétaire Ludovic Caron. Un pilote de course automobile français au palmarès impressionnant. Avec sa compagne, Sophie Vaillant, tous deux sont tombés amoureux de l’Afrique du sud et de Nambiti. Ils ont décidé de faire partager leur passion à leurs amis et hôtes.

Imaginez, un bâtiment ouvert construit dans le plus pur style local. Une construction en terrasses accrochée à flanc de montagne. Plus bas, coule une rivière. Un décor panoramique parfait emprunt de sérénité. Les hôtes sont hébergés dans cinq magnifiques chambres à la décoration aussi raffinée qu’inspirée. Avec une piscine à débordement et des locaux communs confortable de style néocolonial.

Afrique du sud-esiweni-lodgeLe magazine Vogue ne s’y est pas trompé et a inscrit Esiwini lodge comme étant l’un des 10 plus beaux lieux du monde pour passer une lune de miel.

C’est au crépuscule que nous avons rapidement fait notre premier safari-vision sous la férule d’Iris. Une surprise nous attendait. Au cœur de la réserve, un cocktail nous fut proposé au cœur de la haute savane avec en toile de fond les torn trees caractéristiques de la savane africaine. Un moment magique et convivial.

Une autre agréable surprise tout aussi agréable nous attendait. Un dîner gastronomique préparé par le chef Brett Hardy, récemment honoré du titre de meilleur jeune cuisinier d’Afrique du sud.

Le deuxième game drive fut organisé à l’aube le lendemain. C’est grâce à de chaudes couvertures que les heures passées à rechercher les animaux ne furent pas trop pénibles. Car il faisait vraiment froid. C’est vrai que nous étions en automne et à une altitude moyenne de 1 000 mètres.

Par honnêteté, il faut préciser qu’en Afrique du sud, les safaris sont organisés à la manière anglo-saxonne. Si vous avez déjà fait une telle activité en Afrique orientale, surtout ne comparez pas. Car, à part les animaux, tout est différent.

Bien que d’une superficie du parc soit relativement importante (plus de 9000 hectares), la réserve de Nambiti est le regroupement de plusieurs grands domaines agricoles, clôturés et électrifiés. Revers du confort, plusieurs lignes électriques aériennes sont visibles dans le parc.

Ce qui, pour certains, brise un peu le rêve. Les animaux ont été importés d’autres pays africains. La faune sauvage est gérée avec professionnalisme par les rangers du parc. Car le fléau du braconnage est hélas bien réel et la cupidité des braconniers est sans limites.

afrique du sud-kwazulu-natalLe big Five est visible dans des conditions naturelles : Lions, panthères, éléphants, buffles et rhinocéros. Mais également des zèbres, des girafes et de nombreux troupeaux d’antilopes : impalas, Élands, koudous, bubales.

Esiwini lodge est un lieu unique. Un luxe raffiné et des équipements exceptionnels au milieu de nulle part. Avec en prime un bon rapport qualité/prix pour une telle prestation. En effet, la pension complète est proposée à 4 950 rands ttc par personne et par jour (380€). Sur la base d’une chambre double, en forfait en pension complète (hors boissons) comprenant deux safaris par jour et les transferts intérieurs dans la réserve.

Des activités complémentaires peuvent être proposées. Visite du centre de réhabilitation des guépards, V.T.T. Tout sera organisé sur mesure. Une étape de plusieurs jours est un must pour découvrir ce magnifique endroit.

François Teyssier,
Depuis l’Afrique du Sud





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les volcans font irruption dans le Tourisme

Les volcans font irruption dans le Tourisme

937 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

1405 vues
12 juillet 2019 0

Le football peut rendre fou tant la passion est exacerbée. Actuellement, la Coupe d’Afrique...

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

2543 vues
11 juillet 2019 0

Parlez du Canada à un français et aussitôt il vous répondra Québec et Montréal...