Le Japon veut prioriser son tourisme intérieur


Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a défendu vendredi dernier (4 décembre) une campagne de subvention pour prioriser les voyages touristiques à l’intérieur du pays et a déclaré qu’il finaliserait son plan de relance économique, avec un fort volet tourisme, à la fin de cette semaine.

Le 1er ministre joue là une partie importante, les derniers sondages d’opinion montrant la chute de sa côte de popularité, de nombreuses personnes étant mécontentes de sa gestion de la pandémie depuis qu’il est devenu Premier ministre en septembre, après que son prédécesseur, Shinzo Abe, ait démissionné en raison de problèmes de santé.

Donnant sa première conférence de presse depuis une flambée des cas de coronavirus le mois dernier, Yoshihide Suga a déclaré que la campagne « Go To Travel » pour relancer le tourisme intérieur était conçue pour aider les petites entreprises du secteur de l’hôtellerie à traverser ces moments très difficiles.

« Le gouvernement a décidé de promouvoir la campagne sur les voyages intérieurs, sachant qu’il ne serait pas en mesure de poursuivre ses activités telles quelles« , a déclaré Suga.

Il a déclaré qu’il inclurait également un fonds « sans précédent » de 19 milliards de dollars pour promouvoir la neutralité carbone en 2050 et mettre de côté 9,6 billions de yens pour promouvoir la transformation numérique.

Yoshihide Suga a fait d’une société sans carbone et numérisée ses principaux objectifs politiques.

La troisième économie mondiale a rebondi au troisième trimestre après une crise induite par une pandémie, grâce à la hausse de la consommation et des exportations, mais certains analystes s’inquiètent d’un ralentissement de la croissance en raison de la résurgence des infections.

Suga a déclaré que le gouvernement assumerait le coût de la fourniture des vaccins contre le coronavirus, mais n’a pas donné de calendrier précis pour le début du programme de vaccination.

Certains médecins ont déclaré que le gouvernement ne faisait pas assez pour freiner la propagation du virus, mais se concentrait sur la promotion des activités économiques.

Considéré comme le bras droit de son prédécesseur Abe, Suga est également confronté à une controverse politique impliquant Abe. Les procureurs de Tokyo enquêtent en effet sur des allégations de violation d’une loi de financement.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi le tourisme en Algérie reste toujours à découvrir

Pourquoi le tourisme en Algérie reste toujours à découvrir

2353 vues
11 mai 2021 0

Il y a deux ans, beaucoup de tour opérateurs avaient le sourire aux lèvres...

Tourisme au Népal : alerte Covid au sommet de l’Everest

Tourisme au Népal : alerte Covid au sommet de l’Everest

1560 vues
7 mai 2021 0

La BBC rapporte que les alpinistes du camp de base de l’Everest au Népal...

Tourisme et tests PCR : qui doit supporter les coûts ?

Tourisme et tests PCR : qui doit supporter les coûts ?

1415 vues
6 mai 2021 0

Le coût élevé des tests PCR représente un obstacle presque insurmontable à la réactivation...