Le comportement du touriste français passé à la moulinette


Depuis 10 ans, le Baromètre Opodo mesure avec précision l’évolution des départs en courts séjours marchands et/ou en longs séjours (marchands et non).
L’édition 2013 a été réalisé en janvier / février 2013 par le Cabinet Raffour Interactif auprès de 1077 personnes représentatives de la population Française de 15 ans et +, par enquêteurs professionnels en face à face à domicile.

Voici ses conclusions :

Le tourisme de loisirs est globalement orienté à la hausse en 2012.
Les évolutions sont plutôt favorables au secteur eu égard à la conjoncture difficile : on observe une hausse des longs séjours et un maintien des courts séjours marchands.

Pour ce qui est des séjours non marchands, qui avaient connu une forte baisse en 2011, ils reviennent à un niveau important. L’appartenance à une catégorie socioprofessionnelle élevée conditionne toujours fortement le taux de départ et crée un écart important avec les autres catégories.

Internet est désormais un media que 8 Français sur 10 utilisent. De ce fait, l’e-tourisme poursuit sa progression en 2012 avec 6 Français sur 10 qui ont préparé leurs séjours en ligne.
Il confirme l’ancrage de ce canal d’information, de communication et de distribution dans les pratiques courantes des touristes.
Et le tourisme se déploie fortement sur les mobiles et se décline de plus en plus sur les réseaux sociaux via l’attente de contenus pour éclairer les choix.

Le nombre de Français partis en 2012 s’établit à 31,2 millions, soit une augmentation de 1,6 million par rapport à 2011.

Le taux de départ global en longs séjours de vacances en 2012 (marchands ou non) passe à 57 %, contre 53 % en 2011 avec une légère progression des longs séjours marchands mais surtout une hausse des séjours non marchands (hébergement dans la famille/ amis/ résidences secondaires) qui passent de 26 % en 2011 à 30 % en 2012.

Le taux de départ est fortement corrélé à la catégorie socioprofessionnelle. Il se maintient à haut niveau, à 86 % pour les CSP +

80 % des Français de 15 ans et + sont désormais internautes, soit 42,2 millions.

En 2012, comme en 2011, 20 % des e-touristes ont consulté les réseaux sociaux pour préparer leurs séjours

Les 3 contenus recherchés en priorité sur les réseaux sociaux sont des descriptions visuelles et des idées de destinations ainsi que la découverte d’actualités festives et culturelles

Le m-tourisme à l’honneur

26 % des e-touristes ont utilisé leur smartphone pour leurs séjours de loisirs. L’Internet mobile les accompagne de plus en plus via des services et des applications qui donnent accès à des offres géolocalisées et en temps réel, au gré de leurs envies, besoins et profils.

Encore du boulot à faire pour les professionnels…

Finalement les comportements ont évolué puisque l’étude constate que les clients se détournent des solutions clé en main proposées par les tours opérateurs.
Désormais, ils préparent eux-mêmes leurs vacances en privilégiant l’achat de prestations dites « sèches » qui offrent plus de choix et de flexibilité horaire.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous !

Bonnes vacances à tous !

1652 vues
15 juillet 2019 0

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

Comment satisfaire ces touristes en mal de sensations ?

2357 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

Départs de dernière minute : il reste encore des places en Tunisie

2142 vues
11 juillet 2019 0

Selon les professionnels de la distribution des voyages, notamment sur internet, les réservations traitées...