Le commandant seul maître à bord après Dieu ?


Un acte d’une incroyable générosité s’est produit à l’initiative du commandant de bord d’un vol Delta Airlines qui opérait sur le trajet Minneapolis/Memphis.

Une famille éplorée se rendait à Memphis (Tennessee) pour assister aux funérailles du père de Mme Webel qui venait de perdre son ultime bataille contre le cancer.

Peu avant le départ prévu de l’aéroport de Sky Harbor Airport international, la compagnie informa que le vol Phoenix/Minneapolis était retardé de 90 minutes. Une catastrophe. Concrètement, la chance de pouvoir prendre le vol de correspondance Minneapolis/Memphis devenait très faible. Et, si la correspondance ne pouvait être assurée, les passagers arriveraient trop tard pour assister au service funéraire.

C’est alors que la chance leur sourit lors de leur transit à Minneapolis. Le retard leur laissait seulement 10 minutes pour effectuer la correspondance à destination de Memphis. Le vol Delta Airlines réservé était le dernier vol de la journée et l’enterrement de leur père était prévu tôt le lendemain matin. Autant dire que le risque était grand de ne pas pouvoir dire un dernier adieu à leur défunt.

Juste au moment où la famille Webel se présenta à la porte de départ du vol au départ de Memphis la passerelle télescopique venait d’être désolidarisée de l’avion et l’appareil commençait son roulage avant de pouvoir décoller.

Le personnel au sol communiqua à l’avion la situation. « Une famille qui doit assister demain matin à un enterrement arrivée trop tard pour pouvoir embarquer. Nous leur avons dit que nous ne pouvions plus rien faire pour elle dans la mesure où la tour de contrôle a refusée que l’avion puisse revenir. »

Toute la famille Webel était désespérée, effondrée et en pleurs.

Quand soudain, le téléphone sonna. Le commandant de bord qui avait été informé de la situation par le personnel au sol annonça son intention de faire demi-tour et de retourner à son bloc pour embarquer la famille Webel. Un fait sans précédent à notre connaissance.

Un agent au sol interrogé précisa que cette généreuse initiative était due à la seule initiative du pilote.

La famille Webel salua cet acte et déclara ultérieurement aux médias : « C’est très rare aujourd’hui que quelqu’un fasse un geste aussi empathique. Nous avons besoin de plus de personnes capables d’agir ainsi dans un monde devenu égoïste. »

delta airlines-captain-commandant de bordC’est grâce à cette compassion du pilote de Delta Airlines que la famille Webel arriva à temps à Memphis pour assister aux funérailles du défunt.

Ce qui prouve que le commandant de bord est bien selon la formule consacrée le « seul maître à bord après Dieu » et que la compagnie Delta Airlines a pu par son intermédiaire être à l’écoute de ses clients.

Un moment devenu très rare dans une société où seuls le temps et l’argent sont précieux.

L’histoire ne dit pas qu’elles furent les réactions des autres passagers retardés du fait de cette générosité ?  Et si des indemnités de retard ont été réclamées ?

Chassez le naturel …

François Teyssier





    2 commentaires pour “Le commandant seul maître à bord après Dieu ?

    1. Aujourd’hui on ne parle que de « Human Factor » est très peu de « l’Humain ». La Direction réclame et exige de tout personnel aérien un minimum de retard, voir zéro retard si possible et La Bourse ne quantifie pas encore la valeur productive de l’empathie.

      Il se peut que ce commandant soit le seul « être » à bord possédé par un tel esprit de valeur humain. Souvent, en plus de la Direction, la plupart de nos autres interlocuteurs professionnels, commerciaux et sociaux ne traitent que par un esprit d’intérêt propre.

      La Gestion Participative (économie et sociale) et le Boudhism ( la découverte de soi qui permet de comprendre son environnement) pourraient être des sujets à faire évoluer les mentalités.

      « L’autre » m’intéresse beaucoup car c’est avec « tous les autres » qu’on fait le monde. Votre article nous interpelle. Merci.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Une habitude qui mène en prison

Une habitude qui mène en prison


12 juillet 2019 0

En République nationaliste de Chine en tout cas. On ne plaisante pas avec la...

Alitalia sauvée in extremis par Delta Air Lines ?

Alitalia sauvée in extremis par Delta Air Lines ?


12 juillet 2019 0

Tout aura été tenté pour garder Alitalia hors de la noyade. Ethiad est désormais...

Une écotaxe sur les billets d’avion : bonne ou mauvaise solution ?

Une écotaxe sur les billets d’avion : bonne ou mauvaise solution ?


10 juillet 2019 0

On croyait que les politiques avaient abandonné le projet de taxer le transport aérien....