Le Club Med voit Rouge


A l’occasion de la publication vendredi dernier des résultats annuels du Club Med, Henri Giscard d’Estaing, Président-Directeur Général, a déclaré : « En 2013, la dégradation des marchés touristiques européens s’est confirmée et accentuée sur l’été, notamment en France, sous l’effet d’une double crise touchant l’économie des pays émetteurs et les destinations Egypte et Tunisie.

Dans ce contexte, le Club Med a affiché une activité stable et a su préserver sa rentabilité opérationnelle grâce à la résistance de son nouveau modèle économique et à sa présence dans les marchés 
à croissance rapide. C’est pourquoi, tout en renforçant sa position dans les pays matures, le Groupe doit accélérer son internationalisation avec une offre encore plus haut de gamme s’appuyant sur de nouvelles ouvertures de villages et de nombreuses innovations ».

Le Club n’aura donc pas fait de bonnes affaires, durant cet exercice décalé, passant de 2 millions d’euros de profit en 2012 à 9 millions de pertes en 2013.

Pourtant, les mesures prises par la direction générale semblaient bien avoir porté leurs fruits avec un volume d’activité Villages (ventes totales quel que soit le mode d’exploitation) stable à 1 483 M€ et un chiffre d’affaires Villages à 1 400 M€, en retrait de 1,3 % à taux de change constant, compte tenu de l’augmentation du poids des villages managés lié principalement à l’ouverture des villages de Belek, en Turquie, en avril 2013 et de Guilin, en Chine, durant l’été 2013.

Il semble également que les frais de justice (3 millions d’euros) liés à son procès (pour contrer deux recours en justice contre l’OPA déposés par l’Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) et par le fonds d’investissement Charity Investment Asset Management, aient pesé négativement dans la balance.

Les marchés historiques et émergeants affichent de belles performances, dans un contexte économique pourtant morose

L’Amérique est en croissance de 5,2 % est soutenue par le dynamisme des Etats-Unis, l’Asie progresse de 5,3 % bénéficiant de la hausse de 34 % du nombre de clients, l’Europe-Afrique affiche une baisse de 3,7% principalement due au recul de la France de 5,2 %, impactée, d’une part, par le fléchissement de 17 M€ de l’activité Club Med Business qui avait atteint des niveaux records l’an dernier et, d’autre part, par une chute, au cours de l’été, de près de 15 M€ des réservations à destination de l’Egypte et de la Tunisie.

Des Resorts dédiés aux Chinois, sous la marque « By Club Med »

Le Club Med veut faire de la Chine son deuxième marché d’ici fin 2015, après la clientèle française. Pour la première fois cette année le cap des 100.000 clients chinois a été franchi, sur les 1,23 million de clients dans le monde.

« Deuxième économie mondiale, la Chine est désormais le premier marché mondial en termes de dépenses touristiques« , soit 102 milliards de dollars en 2012, a souligné ainsi Henri Giscard d’Estaing, en présentant sa stratégie des prochaines années.

Le potentiel de clients chinois les plus aisés, candidats aux vacances de luxe, devrait tripler d’ici 2020, passant de 8 millions de foyers aujourd’hui à 24 millions, alors que « sur le même niveau de revenus », il n’y a en France « que 5 millions de foyers » aujourd’hui, a-t-il souligné. Un réservoir précieux quand la crise touche les clientèles européennes.

Au-delà des Chinois, le Club Med cible aussi les Brésiliens et les Russes, et plus généralement toutes les clientèles de « pays à croissance rapide » (Mexique, Argentine, Malaisie, Corée du Sud, Thaïlande, Moyen-Orient…).

Les clients de ces pays forment désormais 29 % de son public. Le groupe ouvrira en 2016 un nouveau village au Brésil, où il en compte déjà trois. Un autre est à l’étude
en Corée du Sud notamment.

En 2013, 71 % de la capacité du Club Méditerranée est constituée de villages 4 et 5 Tridents, soit une progression de 5,1 points par rapport à 2012.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Fin de parcours pour Plus Belle l’Europe

Fin de parcours pour Plus Belle l’Europe

1442 vues
2 avril 2020 0

« La crise sanitaire que nous traversons a eu raison de Plus Belle l’Europe » explique...

Tui est sauvé mais à quel prix

Tui est sauvé mais à quel prix

31744 vues
30 mars 2020 21

Toutes les entreprises du voyage sont en grande souffrance. On le sait, depuis la...

Covid-19 : une ordonnance salutaire pour le tourisme français

Covid-19 : une ordonnance salutaire pour le tourisme français

2486 vues
26 mars 2020 0

Les professionnels du tourisme (SETO/EDV) se félicitent de la publication hier de l’ordonnance conciliant...