Le Casino de Paris sans dessus-dessous


Le succès de la vente des costumes de l’ancien music-hall des Folies Bergère en juin dernier à Paris a visiblement donné des idées car c’est maintenant les trésors du Casino de Paris, autre temple parisien des grandes revues en plumes et strass, qui ont été mis à leur tour aux enchères.

Des bijoux de Joséphine Baker et Mistinguett, la garde robe oubliée de la danseuse Jane Avril, au total plus de 5 000 costumes et accessoires des archives du Casino de Paris entre 1915 et 1960, et plus de 800 gouacjhes de costumes et de décors.
Autant d’objets témoins de l’histoire de ce haut-lieu du music hall ou se sont produits Maurice Chevalier, Tini Rossi ou Line Renaud.

Les amateurs de strass ont ainsi débourser près de 14 000 euros pour une robe de scène de Mistinguett et jusqu’à 30 000 euros pour une gouache de Trauner représentant le boulevard du crime dans ‘les enfants du paradis de Marcel Carné ».





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Monaco : l’horizon s’éloigne encore pour les Croisières 

Monaco : l’horizon s’éloigne encore pour les Croisières 

1204 vues
30 juin 2020 0

Le gouvernement monégasque précise que les grandes unités de croisière ne seront plus accueillies,...

Vacances d’été : Ce que veulent vraiment les français

Vacances d’été : Ce que veulent vraiment les français

1307 vues
26 juin 2020 0

Depuis les annonces gouvernementales du 28 mai, les Français peuvent commencer à réserver officiellement...

Comment la France rejoint l’Espagne à grande vitesse

Comment la France rejoint l’Espagne à grande vitesse

1450 vues
23 juin 2020 1

Renfe-SNCF en Coopération rétablit les services de trains internationaux à grande vitesse entre la...