L’aigle, la tortue et l’avion ou tel est pris qui croyait prendre


Le 20 octobre dernier, le vol Virgin Australia VA 319 qui reliait Melbourne à Brisbane a rapidement rebroussé chemin quand il a constaté que son moteur gauche vibrait anormalement.

Le Boeing 737-800 s’est posé à Melbourne 17 minutes après son décollage sans le moindre problème. Au plus grand contentement des 174 passagers qui se trouvaient à son bord.
Jusque là semble est presque normal.
Ce qui l’est moins, c’est l’origine de cet incident.

L’équipage a précisé au contrôle aérien les raisons de ce retour imprévu. L’avion a heurté un aigle qui tenait dans ses serres un lapin. Le tout a été certainement cuit dans le réacteur gauche.

Un incident rarissime.

Mais il ne faut pas oublier la mort d’Eschyle qui péri après que se tête ait été heurtée par la chute une tortue qu’un rapace avec lâché, confondant le crane chauve du dramaturge grec avec un caillou sur lequel il pensait briser la carapace de la tortue.

La morale de cette histoire pourrait être « tel est pris qui croyait prendre. »

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Infos de l’aérien : Air Tahiti Nui, Thaï Airways, Lot, Condor, Air Canada, Vueling, Aeroflot, etc.

Infos de l’aérien : Air Tahiti Nui, Thaï Airways, Lot, Condor, Air Canada, Vueling, Aeroflot, etc.

1321 vues
27 janvier 2020 0

Le groupe Polish Aviation (PLG), propriétaire de la compagnie aérienne polonaise LOT a signé...

Vent de panique chez South African Airways

Vent de panique chez South African Airways

2571 vues
24 janvier 2020 0

Vendredi dernier, le PDG de South African Airways, la compagnie aérienne d’Afrique du Sud...

Des consignes de sécurité qu’on signe en s’amusant

Des consignes de sécurité qu’on signe en s’amusant

1410 vues
23 janvier 2020 0

De plus en plus fun les consignes de sécurité de nos compagnies d’aviation. On...