L’aigle, la tortue et l’avion ou tel est pris qui croyait prendre


Le 20 octobre dernier, le vol Virgin Australia VA 319 qui reliait Melbourne à Brisbane a rapidement rebroussé chemin quand il a constaté que son moteur gauche vibrait anormalement.

Le Boeing 737-800 s’est posé à Melbourne 17 minutes après son décollage sans le moindre problème. Au plus grand contentement des 174 passagers qui se trouvaient à son bord.
Jusque là semble est presque normal.
Ce qui l’est moins, c’est l’origine de cet incident.

L’équipage a précisé au contrôle aérien les raisons de ce retour imprévu. L’avion a heurté un aigle qui tenait dans ses serres un lapin. Le tout a été certainement cuit dans le réacteur gauche.

Un incident rarissime.

Mais il ne faut pas oublier la mort d’Eschyle qui péri après que se tête ait été heurtée par la chute une tortue qu’un rapace avec lâché, confondant le crane chauve du dramaturge grec avec un caillou sur lequel il pensait briser la carapace de la tortue.

La morale de cette histoire pourrait être « tel est pris qui croyait prendre. »

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Brèves aériennes : Delta Air Lines, Air Tahiti Nui, La Compagnie, Jet2, flynas, United Airlines, Transavia, etc.

Brèves aériennes : Delta Air Lines, Air Tahiti Nui, La Compagnie, Jet2, flynas, United Airlines, Transavia, etc.

2021 vues
19 novembre 2021 0

Jet2 accumule les pertes mais reste optimiste. La compagnie a annoncé une perte avant...

Pourquoi IATA sort Air Madagascar du BSP

Pourquoi IATA sort Air Madagascar du BSP

2535 vues
16 novembre 2021 0

L’Association du transport aérien international (IATA) suspend Air Madagascar du BSP, une mesure qu’elle...

World Connect APG : une 12ème édition très réussie à Monaco

World Connect APG : une 12ème édition très réussie à Monaco

1617 vues
2 novembre 2021 0

Après deux ans de crise sans pareille, et douloureuse pour l’industrie du transport aérien...